Easy tempo
Programmation musicale
Samedi 13 février 2016
1h 58mn

Hommage à Ettore Scola

De "Drame de la jalousie" à "la Terrasse", en passant par "Nous nous sommes tant aimés", "Affreux, Sales et Méchants" ou "Une Journée particulière", Ettore Scola fut un des maîtres du cinéma italien. Easy Tempo lui rend hommage à travers sa relation privilégiée avec le grand compositeur Armando Trovaioli qui signa les plus grandes bandes originales du cinéaste et qui fit même chanter Marcello Mastroianni ou Monica Vitti. L'occasion d'explorer une œuvre vaste et complexe, avec découvertes et raretés, et de se replonger dans le son ludique et vivifiant du grand cinéma italien.

**Découvrir Ettore Scola au musical

**

Le Théâtre du Châtelet adapte pour la cinquième fois, une des oeuvres de Stephen SondheimPassion, comédie inspirée d'un autre des grands films d'Ettore Scola : Passione d'Amore (http://1981)

Bandeau passion-sondheim-event.jpg
Bandeau passion-sondheim-event.jpg

1ère partie

♫ Programmation musicale ♫

Générique Easy-Tempo compositeur : Daven Keller
Tempo-Easy Générique fin : Scott Taylor

Ala. Ni
Suddenly
(Ala. Ni)
Extrait de l’album You and I (2016)
No Format 33 88875178412

1 Alani  You and I  No Format.jpg
1 Alani You and I No Format.jpg

Hélène Labarrière, contrebasse en duo avec HassePoulsen, guitare
Les uns contre les autres
(Michel Berger / Luc Plamondon)
Extrait de l’album Busking (2016)
Innacor 1511

2 Busking  Innacor 1511.jpg
2 Busking Innacor 1511.jpg

Caroline Sarah Murcia, contrebasse - BenoîtDelbecq, piano - FranckVaillant, batterie - OlivierPy, saxophone et GillesCoronado, guitare
Extrait de l’album Never mind the future (2016)
Ayler Records 149

3 Commissaire Moulin et autres scènes de crimes Music Box records.jpg
3 Commissaire Moulin et autres scènes de crimes Music Box records.jpg

François de Roubaix

  1. Thaï connection
  2. Commissaire moulin (générique fin)
    Extraits de l’album Commissaire Moulin et autres scènes de crimes
    Music Box records 83
3 Never mind the future  Ayler Records.jpg
3 Never mind the future Ayler Records.jpg

Tuxedomoon and cult with no name
A Candy colored clown
Extrait de l’album Blue velvet revisited (2016)
Crammed discs 42

5 Blue velvet revisited Crammed discs 42.jpg
5 Blue velvet revisited Crammed discs 42.jpg

Medéric Collignon et Jus De Bocse
Money montage
(David Shire - The taking of Pelham 1,2,3)
Extrait de l’album MoOvies (2016)
Just Looking productions 13

6 Moovies Just Looking productions 13.jpg
6 Moovies Just Looking productions 13.jpg

Tahiti Boy David Stzanke
Extrait de la BO du film Ce sentiment de l’été de Michael Hers (2016)

Ce-Sentiment-de-lete-2016-affiche-poster.jpg
Ce-Sentiment-de-lete-2016-affiche-poster.jpg

Lou Casa
Perlinpinpin
(Barbara)
Extrait de l’album Chansons de Barbara - À ce jour (2015)
Autoproduction / Distribution Musicast

7 Lou Casa chansons de Barbara A ce jour.jpg
7 Lou Casa chansons de Barbara A ce jour.jpg

Bruno Coulais
La part sauvage du monde
(Hubert Giraud)
Extrait de la BO du film Les saisons (2016)
Madoro Music

8 Les saisons Madoro Music.jpg
8 Les saisons Madoro Music.jpg

Mi-temps : Les Chroniques

  • Essentielles B.O. par Charles-Pierre Vallière

Extrait de la B.O.F. Steve Jobs
Daniel Pemberton, compositeur
Dany Boyle, réalisateur
Back Lot Music

steve-jobs-soundtrack.jpg
steve-jobs-soundtrack.jpg, © Autre

Twelve Bullets
Extrait de B.O.F. Deadpool
Tom Holkenborg, compositeur
Tim Miller, réalisateur
Milan Records

Shoop
B.O.F. Deadpool
Salt - N – Pepa, compositeur
Milan Records

deadpool-soundtrack.jpg
deadpool-soundtrack.jpg, © Autre
  • Essentiel Benizeau par Thierry Paul Benizeau : Alison Steele
Alison Steele (Droits : Thierry-Paul Benizeau)
Alison Steele (Droits : Thierry-Paul Benizeau)

WNEW FM, est une station de radio de New York, que l'on pouvait écouter, dans les glorieuses années 70, la voix sensuelle d'Alison Steele "The Nightbird." comme elle se baptisait elle-même. Encore fallait-il être un couche-tard ou un insomniaque chronique pour être fidèle au rendez-vous de la belle animatrice radio, à l'antenne du lundi au vendredi de 2h00 à 6h00 du matin…

Née à Brooklyn en1937, Alison Steele n'a que 14 ans, lorsqu'elle débute dans le métier en tant que coursier dans une petite station de télévision. Et tout en poursuivant ses études, elle persévère et gravit rapidement les échelons, devenant tour à tour assistante de production puis productrice associé. Et en 1966 c'est son "big break" : elle fait partie des quatre jeunes femmes sélectionnées parmi 800 candidates, pour intégrer une équipe féminine de DiscJockeys, imaginée par la station WNEW FM. L'idée sera abandonnée au bout de 18 mois mais la station retiendra Alison. Et pendant quinze ans, Alison Steele va animer les nuits de WNEW FM, créant son propre univers musical - associant à une programmation éclectique de Folk, Rock, RnB, et aussi de jazz - une atmosphère intimiste qui va séduire des dizaines de milliers d'auditeurs.
«Je suis une personne de la nuit, aimait-elle à dire, la nuit a cette qualité particulière de sérénité et de mystère que j'apprécie particulièrement, je ne me sens jamais seule …» et d'ajouter pour expliquer sa popularité :« je ne me suis jamais fait porter malade, j'ai travaillé dur à construire mon public ». Elle reçoit régulièrement une trentaine d'appels téléphoniques durant sa prestation nocturne.
Elle est élue membre du Rock-and-Roll Hall of Fame à Cleveland, et en 1976 elle devient la première femme à recevoir la distinction de FM Personality of the Year du magazine Billboard. Son nom (et celui de quelques autres animateurs radio) est attaché à une véritable révolution dans la programmation de la musique sur les radios américaines, dans les années 70, ce qu'on a appelé *le format FM*.
Supporter discrète de la cause des femmes, dans un environnement majoritairement masculin, elle n'hésite pas à s'engager parfois à l'antenne, mais le plus souvent c'est en faisant découvrir des chanteuses, jusque-là inconnues dont certaines sont devenues des légendes, qu'elle affirme, à sa manière, son féminisme : Roberta Flack, Buffy Sainte Marie, Janis Joplin, Carole King, Joni Mitchell, Phœbe Snow, Janis Ian, seront ses favorites tout comme cette étrange et géniale chanteuse new yorkaise Laura Nyro

Circus Maximus
Wind
(B. Bruno)
Jerry Jeff Walker (guitare & voix) - Bob Bruno (claviers et voix) - Peter Troutner (guitare, voix, tambourin) - Gary White (basse & voix) - David Scherstrom (batterie)
Enregistré en août 1967 à New York - produit par Dan Elliot
Vanguard rercords VMD 79260

Pochette Maximus.jpg
Pochette Maximus.jpg

Laura Nyro
Money
(Laura Nyro)
Laura Nyro (voix, piano, direction musicale) - John Tropea (guitar électrique)
Richard Davis (basse) - Andy Newmark et Carter C.C. Collins (percussions) - Nydia Mata (congas) - Mike Mainieri (clavinet, marimba, vibraphone) - Jean Fineberg, Jeff King (saxophone) - Ellen Seeling (trompette)
Enregistrés et mixés par Dale Ashby en 1976.
Columbia records

laura Nyro.jpg
laura Nyro.jpg

Donald Fagen
The night fly
Donald Fagen (voix et claviers) - Larry Carlton, Hugh McCracken et Rick Derringer (guitares) - Rob Mounsey (synthétiseur) - Marcus Miller (basse) - Jeff Porcaro (batterie) - Valerie Simpson, Zack Sanders, Frank Floyd, Donald Fagen (chœurs)
Enregistrée aux Soundworks Digital Audio/Video Recording Studios, New York Village
L.A. et Automated Sound, N.Y, http://1981/1982.
Produit par Gary Katz
Warner Bros 23696-2

Donald Fagen.jpg
Donald Fagen.jpg

2ème partie

♫ Programmation musicale ♫

Armando Trovaioli
Se permette parliamo di donne
Extrait de la BO du film Se parlette parliamo di donne d’Ettore Scola (1964)
GDM 4302

1.jpg
1.jpg

Armando Travaioli
Lo stracciarolo
Extrait de la BO du film Se permette parliamo di donne (1964)
Extrait de l’anthologie La musica di Armando Trovaioli per il cinema di Ettore Scola
RCA 74321328082(2)

2 La musica di Armando Trovaioli per il cinema.jpg
2 La musica di Armando Trovaioli per il cinema.jpg

Armando Trovaioli
Adramalek
Extrait de la BO du film D’Ettore Scola L’Arcidiavolo (1966)
Vivi Musica 7012

3 Vivi Musica.jpg
3 Vivi Musica.jpg

Armando Trovaioli
Canto de Angola
Extrait de la BO du Riusciranno i nostri eroi a ritrovare l’amico misteriosamente scomparso in Africa ? (1968)
GDM 7027

4 Riusciranno i nostri eroi a ritrovare l’amico misteriosamente scomparso in Africa.jpg
4 Riusciranno i nostri eroi a ritrovare l’amico misteriosamente scomparso in Africa.jpg

Marcelo Mastroianni & Monica Vitti
Se tu mi lasceresti
(Trovaioli / Scola)
Extrait de la BO du film Dramma della gelosia (1970)
EMI 7240

5 Dramma della gelosia.jpg
5 Dramma della gelosia.jpg

Armando Trovaioli
C’eravamo tanto amati
Extrait de la BO du Nous nous sommes tant aimés (1974)
Vivi Musica 7005

6 Nous nous sommes tant aimés.jpg
6 Nous nous sommes tant aimés.jpg

Armando Trovaioli
Il sogno
Extrait de la BO du film Brutti, sporchi e cattivi (1976)
GDM 4017

7 Brutti, sporchi e cattivi.jpg
7 Brutti, sporchi e cattivi.jpg

Armando Trovaioli
L’ospite
Extrait de la BO du film à sketch Sesso matto (1973)
Beat records 72

8 Sesso matto.jpg
8 Sesso matto.jpg

Enrico Rava, trompette - StefanoBollani, piano - GiovanniTomaso, contrebasse et RobertoGatto, batterie
Profumo di donna
(Armando Trovaioli)
Extrait de l’album Movie-ing Jazz (2000)
CAM 497541-2

9 Movie-ing Jazz.jpg
9 Movie-ing Jazz.jpg

Antonio Farao, piano avec Dominique Di Piazza, basse et André Ceccarelli, batterie
Toto sexy
(Armando Trovaioli)
Extrait de l’album Woman’s perfume (2000)
Cam Jazz 7805-2

10 Antonio Farao.jpg
10 Antonio Farao.jpg

Giovanni Tommaso, contrebasse - AntonioFarao, piano - Lucabegonia, trombone - TerriLyneCarrington, batterie - invité Joe Lovano, saxophone ténor
Il clan dei siciliani
(Ennio Morricone)
Extrait de l’album Secondo Tempo (2001)
Cam Jazz 504412-2

11 Giovanni Tommaso.jpg
11 Giovanni Tommaso.jpg

La semaine prochaine

Samedi 20 février 2016 :Manu Dibango, l'Afrique funky

Manu Dibango (D.R.)
Manu Dibango (D.R.), © Autre

Ailleurs sur le web

L'équipe de l'émission :
Mots clés :