Du côté de chez Pierre
Magazine
Mercredi 3 juillet 2013
19 min

Hector Berlioz : post-scriptum, retour sur son style, suite

Cette semaine nous sommes toujours plongés dans un ouvrage aussi passionnant qu’instructif, les mémoires du grand compositeur français Hector Berlioz.

Ce qui a marqué la vie de Berlioz, et sa relation avec son pays natal, et que l’on retrouve d’ailleurs malheureusement encore à notre époque, c’est l’incompréhension.
Célébré dans toute l’Europe, Berlioz peine à obtenir le statut de grand compositeur que Mendelssohn ou Liszt lui confère sans restriction.
On lui reproche de faire non pas de la musique mais du bruit, lui qui est le père de l’orchestration occidentale moderne, on lui reproche encore le manque de lisibilité de ses structures musicales, on lui reproche enfin d’être incapable d’écrire de belles mélodies.
Si ces reproches nous paraissent dérisoires aujourd’hui, il faut noter qu’on les trouve encore poindre parfois dans les propos de quelques philistins de notre époque.
Ces reproches qu’on lui faisait donc, Berlioz y répond lui-même dans un post-scriptum ajouté par lui à ses Mémoires.

PROGRAMMATION MUSICALE DU JOUR

♫ Scène du ciel fin de la Damnation de Faust
Hector BERLIOZ
Gérard DE NERVAL
Almire GARDONNIERE
Goethe d’après Hector Berlioz
Radio Filharmonisch Orkest
Bernard HAITINK, direction
72514 CHALLENGE CLASSICS

♫ Sanctus du Requiem
Hector BERLIOZ
Toby SPENCE
Ensemble vocal du SWR de Stuttgart
Choeur Radiophonique MDR de Leipzig
Orchestre Radio Symphonique de SWR
Roger NORRINGTON, direction
93131HANSSLER CLASSIC

♫ Extraits de la scène d’amour de Roméo et Juliette
Hector BERLIOZ
Orchestre révolutionnaire et romantique
Sir John Eliot GARDINER
4544542 PHILIPS