Du côté de chez Pierre
Magazine
Jeudi 20 juin 2013
19 min

André Suares : sur la musique (3/4)

André Suarès en 1898 au cours d'un voyage en Italie http://larepubliquedeslivres.com/andre-s

Après la journée spéciale consacrée à Philippe Cassard hier, nous retrouvons aujourd'hui le fil de notre semaine consacrée elle à un auteur français né en 1868 et mort en 1950, André Suarès. Un génie maudit selon Philippe Caubère, « il est peu d'homme avec qui j'aurais pris plus grand plaisir à converser » écrivait Gide, avant d'ajouter : « si seulement son orgueil n'y eut mis tant et de si absurdes obstacles ». Les deux hommes furent d'ailleurs, avec les deux Paul Claudel et Valéry les principaux animateurs de la NRF au début des années 1910.
Le poète Pierre de Massot a caché Suarès pendant la guerre en le faisant passer pour son père. Suarès était en effet poursuivi par la Gestapo à cause de ses origines juives, et aussi de ses écrits violemment anti hitlériens et qui dataient de bien avant le conflit.
Pierre de Massot écrivait que pendant la guerre « Suarès ne sortait que pour prendre des repas à l'auberge.
Il faut bien convenir que les « indigènes de Pontcharra » (c'est le village de l'Isère dans lequel Massot cachait Suarès) ne s'habituèrent jamais très bien à cet étrange personnage vêtu de velours comme un reître du XVIIe siècle (on les appelait les chevaliers du diable), au menton orné d'une royale et dont la longue chevelure - partagée par une raie - flottait sur les épaules. Toutefois, il était affable pour tous, indulgent aux rires des enfants, plein de charme et de douceur.
Le personnage de Suarès, maudit et légendaire, peut parfois nous faire penser à Beethoven. Et c'est justement de Beethoven que nous parle Suarès aujourd'hui, un compositeur sur lequel il aura beaucoup écrits, des choses parfois d'ailleurs contradictoires.

Extrait de lecture :

"Quelques bonnes gens me reprochent de "faire la guerre" à Beethoven : ils s'en indignent ou en ricanent. S'il était vrai, je serais fort ridicule ; mais je n'entends pas l'être, sinon dans leur esprit. On ne fait plus la guerre à Beethoven qu'à Napoléon."Bibliographie

Livre

André Suarès : Sur la musique

Préface de Stéphane Barsacq

Actes Sud

André Suarès (1868-1948) a été compté au rang des plus grands écrivains de sa génération, comme ses amis Paul Claudel, André Gide, Romain Rolland ou Charles Péguy. De son livre sur Wagner (1899) à sa mort, il n'a cessé d'écrire sur la musique, avec une ardeur qui ne se compare qu'à celle de Marcel Proust. Ce livre réunit pour la première fois l'ensemble de ses "pensées sur la musique" parues dans La Revue musicale, ainsi que des textes inédits.

Disque

Programmation musicale du jour

♫ Extrait du 4ème mouvement du quatuor en do dièse opus 131
Ludwig VAN BEETHOVEN
Quatuor Belcea
315 ZIG ZAG TERRITOIRES

♫ Extrait du 3ème mouvement du quatuor en la mineur opus 132
Ludwig VAN BEETHOVEN
Quatuor Talich
9639 CALLIOPE

♫ Dernier mouvement du quatuor en fa majeur opus 135
Ludwig VAN BEETHOVEN
Quatuor Talich
9639 CALLIOPE

liens :
http://www.actes-sud.fr/intro

Mots clés :