Dimanche à l'Opéra
Concerts
Dimanche 25 septembre 2016
4h 3mn

[REPLAY] Tristan et Isolde au festival de Bayreuth 2016

Sous la direction de Christian Thielemann, Stephen Gould et Petra Lang interprètent Tristan & Isolde de Richard Wagner au festival de Bayreuth dans la production de Katharina Wagner qui avait vu le jour l'année précédente.

[REPLAY] Tristan et Isolde au festival de Bayreuth 2016
Stephen Gould et Petra Lang | © Enrico Nawrath

► Concert donné le 1er août 2016 au festival de Bayreuth en Allemagne.

Richard Wagner (1813-1883), Tristan et Isolde
Drame lyrique en trois actes créé en 1865, sur un livret d'un poème de Richard Wagner.

► Distribution

Tristan - Stephen Gould
Isolde - Petra Lang
Marke - Georg Zeppenfeld
Kurwenal - Iain Paterson
Melot - Raimund Nolte
Brangäne - Christa Mayer
Ein Hirt / Junger Seemann - Tansel Akzeybek
Ein Steuermann - Kay Stiefermann

Choeur du Festival de Bayreuth
Eberhard Friedrich, Chef du choeur
Orchestre du Festival de Bayreuth
Christian Thielemann, ​Direction musicale

Mise en scène - Katharina Wagner
Décors - Frank Philipp Schlössmann & Matthias Lippert
Costumes - Thomas Kaiser
Dramaturgie - Daniel Weber
Lumières - Reinhard Traub

► Argument

Acte I
Isolde, promise en mariage au roi Marc, et sa suivante, Brangaine, sont à bord du navire de Tristan qui fait voile depuis l’Irlande en direction de la Cornouaille. Entendant le chant d’un jeune marin, Isolde est convaincue qu’il se moque d’elle. Dans une explosion de fureur, elle souhaite que les flots montent et engloutissent le navire, précipitant tous ses passagers dans la mort. Isolde envoie Brangaine ordonner à Tristan de se présenter devant elle. Tristan refuse, alléguant qu’il doit rester à la barre. Son compagnon, Kourvenal, fait savoir qu’Isolde n’a pas à donner d’ordres à Tristan et rappelle à Brangaine ce qui est arrivé à Morold, précédent fiancé d’Isolde.
Brangaine rejoint Isolde et lui relate ce qui vient de se passer. Isolde lui raconte alors qu’après la mort de Morold, elle a rencontré un étranger du nom de Tantris. Comme il était mortellement blessé, elle avait usé de ses pouvoirs de guérisseuse pour le soigner. Découvrant ensuite qu’il s’agissait en réalité de Tristan, l’assassin de son fiancé, elle a voulu le tuer avec sa propre épée, mais a été incapable d’accomplir ce geste. Tristan est revenu plus tard dans l’intention de faire d’Isolde l’épouse de son oncle Marc. Furieuse de cette trahison, elle exige qu’il boive avec elle pour se faire pardonner. Brangaine constate avec effroi que c’est un poison mortel qu’Isolde veut partager avec Tristan.
Lorsque Kourvenal apparaît, Isolde le prévient qu’elle refusera de voir Marc si Tristan ne partage pas avec elle le breuvage du pardon. A l’arrivée de Tristan, Isolde lui apprend que c’est à elle qu’il doit la vie. Il lui tend alors son épée qu’elle refuse. Brangaine apporte le breuvage. Ils boivent et ses effets commencent à se faire sentir ; mais au lieu de leur apporter la mort, il leur inspire une étrange attirance. Isolde demande à Brangaine quelle potion elle a préparée et, tandis que les marins saluent l’arrivée de Marc, la suivante avoue qu’il s’agit d’un philtre d’amour.

Acte II
Le roi Marc, devenu l’époux d’Isolde, est parti à la chasse avec ses compagnons. Seules, Isolde et Brangaine attendent l’arrivée de Tristan. Isolde estime que le groupe de chasseurs est suffisamment loin pour qu’elle puisse éteindre un brasier – signalant ainsi à Tristan que la voie est libre. Brangaine met Isolde en garde contre Melot, un des chevaliers de Marc, qui soupçonne leur passion. Convaincue de la loyauté de Melot, Isolde éteint les flammes. Brangaine se retire pour faire le guet tandis que Tristan arrive.
Les amants se déclarent mutuellement leur passion. Tristan maudit le royaume du jour qui les sépare. Seule la nuit leur permet de se retrouver, et seule la mort pourra les unir à jamais. Brangaine les prévient que l’aube approche, mais ils restent sourds à ses appels. Le jour se lève sur les amants, tandis que Marc et ses hommes, Melot à leur tête, surprennent Tristan et Isolde dans les bras l’un de l’autre. Marc a le coeur brisé par cette double trahison.
Tristan prétend ne pouvoir expliquer à Marc la raison de cette félonie, car son oncle ne comprendrait pas. Il se tourne vers Isolde, qui accepte de le suivre dans le royaume de la nuit. Lorsque Tristan accuse Melot d’être lui aussi amoureux d’Isolde, les deux hommes se battent et Tristan se laisse infliger une grave blessure par Melot.

Acte III
Kourvenal a ramené Tristan blessé dans son château de Kareol en Bretagne. Un berger joue un air mélancolique et demande si Tristan est éveillé. Comme Kourvenal lui répond que seule l’arrivée d’Isolde pourrait sauver Tristan, le berger déclare qu’il jouera un air joyeux pour annoncer l’arrivée d’un navire, quel qu’il soit. Se réveillant, Tristan déplore d’être encore dans le royaume factice du jour, toujours poussé par un désir inextinguible. Kourvenal lui apprend qu’Isolde est en route. Fou d’allégresse,
Tristan demande si l’on aperçoit déjà son navire, mais l’on n’entend que l’air chagrin de la flûte du berger. Tristan retombe en arrière et se rappelle que cette mélodie est celle qu’il avait entendue à l’annonce de la mort de ses parents. Il s’en prend une fois de plus à ses désirs et au funeste philtre d’amour avant de sombrer dans le délire, épuisé. On entend alors le berger annoncer l’arrivée d’Isolde. Tandis que Kourvenal se précipite à sa rencontre, Tristan arrache les bandages qui recouvrent ses blessures. Quand Isolde arrive à son côté, Tristan expire, son nom sur les lèvres.
Isolde s’effondre à côté du corps de son amant au moment même où l’on annonce l’arrivée d’un autre navire. Kourvenal aperçoit Melot, Marc et Brangaine. Craignant qu’ils ne soient venus tuer Tristan, il se jette contre Melot. Marc essaie de les séparer mais Melot et Kourvenal s’entretuent. Marc et Brangaine finissent par rejoindre Tristan et Isolde. Pleurant sur le corps de son plus fidèle ami, Marc explique que Brangaine lui a révélé le secret du philtre d’amour et qu’il est venu les unir. A ces mots, Isolde semble s’éveiller, avant de mourir, transfigurée par l’amour.

► Photothèque

Tristan et Isolde au festival de Bayreuth 2016
Tristan et Isolde au festival de Bayreuth 2016
Tristan et Isolde au festival de Bayreuth 2016
Tristan et Isolde au festival de Bayreuth 2016

► Vidéothèque


► Trailer de Tristan et Isolde au festival de Bayreuth.

► Bibliographie

  • Piotr Kaminski : Mille et un opéras (Editions Fayayrd, Les indispensables de la musique)
  • Barry Millington : Wagner (Editions Fayard)
  • Jacques Bourgeois : Richard Wagner. Editions d'aujourd'hui, coll. Les Introuvables

► Pour aller plus loin

Regardez l'intégralité du spectacle de Tristan et Isolde à Bayreuth présenté en 2015.

L'équipe de l'émission :