Dimanche à l'Opéra
Concerts
Dimanche 14 mai 2017
4h

Snégourotchka de Rimski-Korsakov à l'Opéra Bastille

La Fille de Neige de Nikolaï Rimski-Korsakov est à l'affiche de l'Opéra Bastille, avec dans le rôle-titre Aida Garifullina faisant ses débuts à l’Opéra national de Paris. Dmitri Tcherniakov met en scène cette nouvelle production enregistrée le 22 avril 2017.

Snégourotchka de Rimski-Korsakov à l'Opéra Bastille
Aida Garifullina (Snegourotchka), © Elisa Haberer / Opéra national de Paris

"Snégourotchka" (ou La Fille de Neige) de Nikolaï Rimski-Korsakov (1844-1908), opéra en un prologue et 4 actes, créé en 1882 au Théâtre Mariinsky en Russie, sur un livret du compositeur.

Distribution

Aida Garifullina, Snegourotchka (La Fille de neige), soprano
Yuriy Mynenko, Lel, contreténor
Martina Serafin, Kupava, soprano
Maxim Paster, Le Tzar Berendeï, ténor
Thomas Johannes Mayer, Mizguir, baryton
Elena Manistina, La Fée Printemps, mezzo-soprano
Vladimir Ognovenko, Le Bonhomme Hiver, basse
Franz Hawlata, Bermiata, basse
Vasily Gorshkov, Bobyl Bakula, ténor
Carole Wilson, Bobylicka, mezzo-soprano
Vasily Efimov, L'Esprit des bois, ténor
Vincent Morell, Premier Héraut, ténor
Pierpaolo Palloni, Deuxième Héraut, basse
Olga Oussova, Un Page, mezzo-soprano

Orchestre et Choeurs de l’Opéra national de Paris
La Maîtrise des Hauts-de-Seine
Chef des Choeurs : José Luis Basso
Direction : Mikhail Tatarnikov

Mise en scène : Dmitri Tcherniakov
Décors : Dmitri Tcherniakov
Costumes : Elena Zaitseva
Lumières : Gleb Filshtinsky
Vidéo : Tieni Burkhalter

En coulisses

  • Interview du chef d'orchestre Mikhail Tatarnikov
  • Interview d'André Lischké auteur du Guide de l'Opéra Russe, publié chez Farard (2017)

Argument

Prologue

À la fin de l’hiver la fée Printemps revient dans le royaume du Tsar Berendeï. Mais le bonhomme Hiver refuse de lui céder la place car il veut protéger la belle Snegourotchka, la fille qu’ils ont eue ensemble jadis. Jaloux de leurs amours, le Soleil veut faire fondre cette créature de neige en allumant la passion dans son cœur. Les parents décident de laisser la garde de cette enfant si fragile à un couple de paysans, Bobil et Bobilikha, qui l’accueillent chez eux. La jeune fille est ravie car elle a déjà rencontré un beau berger Lel dont les chansons l’ont charmée. Avant de s’éloigner, la fée Printemps et le bonhomme Hiver placent leur fille sous la protection des Léchys, les esprits des bois.

Acte I

Lel chante ses mélodies pour Snegourotchka mais il ne parvient pas à enflammer son cœur. La jeune Koupava se lie d’amitié avec la fille de neige et lui confie son amour pour le marchand Mizghir qui doit l’épouser. Quand Mizghir découvre Snegourotchka, il en tombe immédiatement amoureux au grand désespoir de sa fiancée, Koupava.

Acte II

Koupava se rend au Palais du Tsar Bérendeï pour demander justice. L’arrivée de Snegourotchka a provoqué trop de confusion au village : tous les garçons délaissent les autres jeunes filles pour la nouvelle venue. Accusé d’avoir trahi sa promesse de mariage, Mizghir est condamné à l’exil par le Tsar qui demeure frappé par la grande beauté de Snegourotchka. Le sage Bérendeï décide de demander à la jeune fille de neige de se choisir un prétendant pour ramener le calme au village. Mais Snegourotchka ne comprend pas ce que signifie aimer quelqu’un. Bérendeï finit par déclarer que celui qui parviendra à conquérir le cœur de cette froide créature deviendra son mari.

Acte III

Dans la perspective de la toute prochaine fête du Soleil, tout le monde se réjouit. Bérendeï encourage ses sujets à participer aux réjouissances. Lel charme l’assemblée de ses chants. Quand il doit choisir une jeune fille à embrasser, son choix se porte sur Koupava. Snegourotchka, triste et désorientée, s’enfuit dans la forêt où Mizghir la rejoint pour lui déclarer son amour. Mais l’Esprit des Bois protège la jeune fille en égarant son malheureux prétendant. Cependant Snegourotchka surprend Lel et Koupava dans leurs échanges amoureux. Elle voudrait comprendre à son tour ce que signifie l’amour. C’est pourquoi elle supplie sa mère, la Fée Printemps, de lui révéler la force mystérieuse de ce sentiment qu’elle ne parvient toujours pas à éprouver.

Acte IV

La Fée Printemps accède à la demande de Snegourotchka en lui recommandant de cacher ses sentiments pour échapper à la menace du Soleil. Snegourotchka retrouve Mizghir et se laisse enfin envahir par l’amour. Les deux jeunes gens vont être unis par le Tsar quand le premier rayon de soleil atteint Snegourotchka qui fond immédiatement tandis que Mizghir désespéré se jette dans le lac. Le Tsar rassure ses sujets : la mort de Snegourotchka a apaisé la colère du Soleil qui se montrera désormais plus clément pour leur royaume.

Tiré du site opéra online.

Programmation complémentaire

♫ Nikolaï Rimski-Korsakov
Snégourotchka : chanson du pâtre Lel (acte I)
Alma Gluck, soprano
Nimbus

♫ Nikolaï Rimski-Korsakov
Coq d'or : L'Hymne au soleil, réduction pour violoncelle et piano de Fritz Kreisler
Pierre Fournier, violoncelle
Gerald Moore, piano
EMI

♫ Piotr Illich Tchaïkovski
Snegourotchka
Annely Peebo, mezzo-soprano
Vsevolod Grivnov, ténor
Choeur de la radio de Leipzig
Orchestre symphonique de Leipzig
Direction : Kristjan Järvi

Photos / vidéos

Les coulisses de La Fille de neige à l'Opéra de Paris :

Dmitri Tcherniakov parle de sa mise en scène de La Fille de neige :

Thomas Johannes Mayer (Mizguir) et Martina Serafin (Kupava)
Thomas Johannes Mayer (Mizguir) et Martina Serafin (Kupava), © Elisa Haberer / Opéra national de Paris
Thomas Johannes Mayer (Mizguir) et Aida Garifullina (Snegourotchka)
Thomas Johannes Mayer (Mizguir) et Aida Garifullina (Snegourotchka), © Elisa Haberer / Opéra national de Paris
Vasily Gorshkov (Bobyl Bakula), Carole Wilson (Bobylicka) et Aida Garifullina (Snegourotchka)
Vasily Gorshkov (Bobyl Bakula), Carole Wilson (Bobylicka) et Aida Garifullina (Snegourotchka), © Elisa Haberer / Opéra national de Paris

Bibliographie

  • La Fille de neige (Snégourotchka) de Nikolaï Rimski-Korsakov, Avant-Scène Opéra N°297
  • Guide de l'opéra russe, de André Lischké, Fayard, 2017

Pour aller plus loin

Voyage dans les décors de La Fille de neige

Tchaïkovski et Rimski-Korsakov : Entre estime et rivalité, par André Lischke et Pauline Andrieu (Illustration)

L'équipe de l'émission :
Mots clés :