Dimanche à l'Opéra
Concerts
Dimanche 6 novembre 2016

L'Ange de Feu à l'Opéra de Lyon

Sous la direction de Kazushi Ono, Ausrine Stundyte et Laurent Naouri accompagnés par l’Orchestre et les Choeurs de l’Opéra de Lyon interprètent L'Ange de feu, œuvre rarement donnée de Serge Prokofiev.

► Concert donné le 17 octobre 2016 à 20h00 à l'Opéra à Lyon.

Serge Prokofiev [1891-1953], L'Ange de feu
Opéra en cinq actes sur un livret du compositeur d’après le roman de Valeri Brioussov, créé le 25 novembre 1954 en concert au Théâtre des Champs-Élysées à Paris

► Distribution :

Ruprecht - Laurent Naouri (baryton basse)
La tenancière de l'auberge _* - Margarita Nekrasova (mezzo-soprano)
*_Renata
- Ausrine Stundyte (soprano)
Serviteur / L'aubergiste - Ivan Thirion (baryton)
La sorcière - Maïram Sokolova (mezzo-soprano)
Jakob Glock - Vasily Efimov (ténor)
Agrippa von Nöttingen / Méphistophtélès - Dmitry Golovnin (ténor)
Faust _* - Taras Shtonda (basse)
*_L'inquisiteur / Heinrich
- Almas Svilpa (Baryton-basse)

*Orchestre et Chœurs de l'Opéra de Lyon
Direction musicale *
- Kazushi Ono

Mise en scène - Benedict Andrews

► Argument :

Acte I
La scène se déroule au Moyen Âge. Dans une auberge, le chevalier Ruprecht rencontre Renata qui se dit poursuivie par un démon, alors que dans sa jeunesse l'ange Madiel lui a prédit le destin d'une sainte. Elle raconte qu’elle a reconnu plus tard cet ange sous les traits du comte Heinrich qui fut son amant mais qui l’abandonna. Pour l'aubergiste et son domestique, Renata serait une sorcière qui a essayé d'ensorceler le comte. Mais Ruprecht est déjà lui-même épris de la jeune femme. Une diseuse d'avenir intervient alors et traitant Renata comme une coupable, lui prédit un destin tragique.

Acte II
Parvenue à Cologne en compagnie de Ruprecht, Renata poursuit sa quête d'Heinrich sans qui elle ne peut vivre. Grâce aux recettes d'un certain Jakob Glock, elle s'adonne à des pratiques de sorcellerie visant à faire revenir l'être aimé. De son côté, Ruprecht souffre de si peu compter pour elle. Face à ses échecs, il demande l'aide du magicien et philosophe Agrippa von Nöttingen. Malheureusement, dans l'atelier d'Agrippa, Ruprecht se heurte à une fin de non recevoir car le philosophe refuse de mettre ses talents au service de cette cause.

Acte III
Renata est désespérée car Heinrich l'a rejetée comme une possédée. Quand Ruprecht la rejoint, elle lui déclare s’être trompée, qu’elle n’aime plus Heinrich qui, en fait, n’était pas une incarnation de l’ange Madiel. Si Ruprecht tue cet imposteur, elle sera sienne. Ruprecht a provoqué Heinrich en duel. Renata, apercevant son ancien amant, est bouleversée et voit à nouveau en lui la figure angélique. Elle demande à Ruprecht de l'épargner et de se laisser tuer.
Plus tard, on retrouve Ruprecht blessé. Renata le soigne et lui déclare qu’elle l’aime. S'il meurt, elle se retirera dans un couvent. Un ami médecin de Ruprecht, Mathias, lui apporte des soins à son tour et se veut rassurant.

Acte IV
Renata annonce au convalescent qu'elle va entrer au couvent pour sauver son âme. Ruprecht lui ayant déclaré sa flamme, elle veut alors mettre fin à ses jours mais le chevalier veut l'en empêcher. Elle retourne l'arme contre lui et part. Ruprecht entre dans une auberge où se trouvent Méphistophélès et Faust. Le diable persécute cruellement l'aubergiste avant de lui redonner sa liberté et de demander à Ruprecht de lui servir de guide aux côtés de Faust pour visiter la ville.

Acte V
Renata est désormais novice mais depuis son arrivée, tout le couvent semble possédé. Tandis que l'Inquisiteur tente d'exorciser Renata qui lui a livré ses visions maléfiques, les nonnes, en proie à l’hystérie, se jettent sur lui. Mephisto et Faust apparaissent. La diseuse d’avenir avait vu un destin tragique qui se révèle dans cet acte ultime : l'Inquisiteur prononce la condamnation au bûcher de Renata pour hérésie et sorcellerie.

©Opéra Online

► Rencontre :

A la fin de la représentation, Judith Chaine s'entretiendra avec le Baryton-basse Laurent Naouri.

► Photothèque :

Ausrine Stundyte (Renata) et Laurent Naouri (Ruprecht) dans l'Ange de feu / © Jean-Pierre Maurin
Ausrine Stundyte (Renata) et Laurent Naouri (Ruprecht) dans l'Ange de feu / © Jean-Pierre Maurin
Ausrine Stundyte (Renata), Laurent Naouri (Ruprecht) et leurs clones dans l'Ange de feu /© Jean-Pierre Maurin
Ausrine Stundyte (Renata), Laurent Naouri (Ruprecht) et leurs clones dans l'Ange de feu /© Jean-Pierre Maurin
Faust et Mephistophles au sabbat par de Neuville, l'illustration Européenne 1871 no.51 page 401, Wikimedia Commons
Faust et Mephistophles au sabbat par de Neuville, l'illustration Européenne 1871 no.51 page 401, Wikimedia Commons

► Vidéothèque :

► Extraits du spectacle

►Interview de Laurent Naouri, interprète de Ruprecht

►Interview d'Ausrine Stundyte, interprète de Renata

► Faust, une légende allemande - film muet allemand réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau (1926)

►Claudio Abbado dirige la Symphonie n° 3 de Prokofiev, que le compositeur considérait comme une « paraphrase » de L’Ange de feu

► Programmation musicale :

♫ Serge Prokofiev (1891-1953)
Extrait de la sonate en ut maj op 119 pour violoncelle et piano
Mstislav Rostropovitch, violoncelle
Sviatoslav Richter, piano

♫ Igor Stravinsky (1882-1971)
Extrait du Rossignol
Natalie Dessay (le rossignol), soprano
Laurent Naouri (le chambellan), baryton-basse
Orchestre et chœurs de l’Opéra national de Paris
David Levi,​ chef de chœur
James Conlon, direction

♫ Serge Prokofiev (1891-1953)
Elegy : improvisation d'après le 4ème mouvement du Concerto No. 2, Op. 16 de Serge Prokofiev
Evening Star : d'après le 1er mouvement du Concerto pour violon No. 1, Op. 19 de Serge Prokofiev

Laurent Naouri, baryton-basse
Guillaume De Chassy, piano
Thomas Savy, clarinette
Arnault Cuisinier, contrebasse

♫ Serge Prokofiev (1891-1953)
Maddalena, Op. 13
Alexei Martynov, ténor
Serguei Yakovenko, baryton
Elena Ivanova, soprano
Natalia Koptanova, soprano
Victor Rumyantsev, ténor
USSR Ministry of Culture State Symphony
Gennady Rozhdestvensky, direction

♫ Alban Berg (1885-1935)
Extrait de Wozzeck
Evelyn Lear, soprano
Patricia Johnson, mezzo-soprano
Dietrich Fischer-Dieskau, baryton
Donald Grobe, ténor
Fritz Wunderlich, ténor
Gerhard Stolze, ténor
Orchester Der Deutschen Oper Berlin
Karl Böhm, direction

► Bibliographie :

- L’Ange de feu, L’Avant-Scène n° 294

* Sur le même thème *

L'équipe de l'émission :