Dimanche à l'Opéra
Concerts
Dimanche 25 décembre 2016
4h

Elina Garanca dans "Cavalleria rusticana" sous la direction de Carlo Rizzi

"Cavalleria rusticana" de Pietro Mascagni et "Sancta Susanna" de Paul Hindemith enregistrés à l'opéra Bastille de Paris le 06 décembre 2016.

Elina Garanca dans "Cavalleria rusticana" sous la direction de Carlo Rizzi
Cavalleria rusticana , © Elisa Haberer / OnP

"Cavalleria rusticana" mélodrame en un acte (1890), composé par Pietro Mascagni sur un livret de Giovanni Targioni-Tozzetti et Guido Menasci.

► L'histoire :

C’est le matin de Pâques dans un village sicilien. Une jeune fille triste et inquiète, Santuzza, est à la recherche de son amant Turridu qui l’a trahie pour renouer avec Lola son ancienne fiancée, qu’il a retrouvée mariée au riche Alfio à son retour de l’armée. Santuzza essaie vainement de reconquérir son amant. Folle de jalousie, elle dénonce Lola et Turridu à Alfio, le mari trompé. Dès lors, le destin de Turridu est scellé. Alfio le provoque en duel. Après avoir fait ses adieux à sa mère, Turridu se rend au rendez-vous fatal. (source: opera-online)

► Distribution :

Elīna Garanča Santuzza
Yonghoon Lee Turiddu
Elena Zaremba Lucia
Vitaliy Bilyy Alfio
Antoinette Dennefeld Lola
Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Direction musicale : Carlo Rizzi

Sancta Susanna
Sancta Susanna , © Elisa Haberer / OnP

"Sancta Susanna" opéra en un acte, op. 21 (1922), composé par Paul Hindemith sur un livret de August Stramm.

► L'histoire :

Une nuit, dans un couvent, Susanna, une jeune sœur, prie devant l’autel de la chapelle. Une religieuse plus âgée, Klementia, croit voir sainte Suzanne. L’attention de Susanna est soudain attirée par les cris de plaisir d’un couple d’amoureux. À la fois fascinée et profondément choquée, Susanna maudit la servante et le valet qui ont osé faire l’amour dans le jardin, près de la chapelle. Klementia lui raconte alors l’histoire d’une religieuse qui a été emmurée vivante autrefois pour avoir été surprise nue en train d’enlacer un Christ en croix. Depuis, on a recouvert les reins du Christ. Persuadée d’entendre la voix de cette religieuse impie et emportée à son tour par un irrépressible désir, Susanna ôte ses vêtements et le linge qui couvre les reins du Christ pour l’enlacer elle aussi. Les nonnes, horrifiées, demandent à Susanna de reconnaître son péché mais elle refuse. Elle est maudite par ses compagnes au cri de « Satan », victime à son tour de la damnation qu’elle avait proférée contre le valet et la servante. (source: opera-online)

► Distribution :

Anna Caterina Antonacci Susanna
Renée Morloc Klementia
Sylvie Brunet-Grupposo Alte Nonne
Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Direction musicale : Carlo Rizzi

► Interview de Sarah Barbedette

► Programmation complémentaire :

Les invités :
L'équipe de l'émission :