Dimanche à l'Opéra
Concerts
Dimanche 5 mars 2017
3h 59mn

Cosi fan tutte de Mozart au Palais Garnier: Des chanteurs touchés par la grâce

La chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker propose une nouvelle mise en scène du Cosi fan tutte de Mozart sur un livret de Da Ponte. Chaque chanteur étant doublé d'un alter-ego dansant, on assiste à un moment de poésie inattendu. Opéra enregistré sur le vif le 13 février 2017.

Cosi fan tutte de Mozart au Palais Garnier: Des chanteurs touchés par la grâce
Affiche de "Cosi fan tutte" à sa création / "Cosi fan tutte" au Palais Garnier en 2017, © * / Agathe Poupeney - Opéra national de Paris

Distribution

Fiordiligi : Jacquelyn Wagner
Dorabella : Michèle Losier
Ferrando : Frédéric Antoun
Guglielmo : Philippe Sly
Despina : Ginger Costa-Jackson
Don Alfonso : Paulo Szot

Fiordiligi (Danseuse) : Cynthia Loemij
Dorabella (Danseuse) : Samantha Van Wissen
Guglielmo (Danseur) : Michaël Pomero
Ferrando (Danseur) : Julien Monty
Despina (Danseuse) : Marie Goudot
Don Alfonso (Danseur) : Boštjan Antončič

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Avec les danseurs de la Compagnie Rosas

Direction musicale : Philippe Jordan
Mise en scène : Anne Teresa De Keersmaeker
Chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeker

Décors : Jan Versweyveld
Costumes : An D’Huy
Lumières : Jan Versweyveld
Dramaturgie : Jan Vandenhouwe
Chef des Choeurs : Alessandro Di Stefano

En coulisses

Interview groupée de Michèle Losier, Philippe Sly et Frédéric Antoun en fin de représentation.

Résumé

Compositeur : Wolfgang Amadeus Mozart
Librettiste : Lorenzo da Ponte
Année de création : 1790
Lieu de création : Autriche
Nombre d'acte : 2
Catalogue : K.588
Langue originale : Italien
Maison d'opéra de la production originale : Burgtheater

L’intrigue se déroule au XVIIIe siècle dans la baie de Naples. Profondément convaincu de l’infidélité des femmes, le cynique Don Alfonso provoque ses jeunes amis Ferrando et Guglielmo en mettant en doute la constance de leurs fiancées, les sœurs Dorabella et Fiordiligi. Pour prouver ce qu’il avance, Alfonso leur propose le plan suivant : annoncer à leur belle leur départ à la guerre, puis revenir sous les traits de soldats albanais, prêts à tout pour séduire les fiancées esseulées. Leurs « vrais » amants partis, Fiordiligi et Dorabella se montrent outrées lorsque leur servante Despina (complice de Don Alfonso) introduit chez eux ces deux Albanais qui se montrent aussitôt entreprenants. Les deux sœurs les repoussent d’abord vertueusement, mais se laissent bientôt séduire par ces nouveaux soupirants qui, masqués sous une fausse identité, déchantent peu à peu de voir leurs maitresses les trahir ainsi. « Elles font toutes ainsi ! » (« Cosi fan tutte ») conclue Don Alfonso, ravi d’avoir prouvé sa théorie. La supercherie découverte, les deux couples se reformeront malgré tout, sans grande illusion sur leur bonheur.
Source :opera-online

Photos/Vidéos

Répétitions de "Cosi fan tutte", 2017
Répétitions de "Cosi fan tutte", 2017, © Agathe Poupeney - Opéra national de Paris
"Cosi fan tutte", 2017
"Cosi fan tutte", 2017, © Anne Van Aerschot
"Cosi fan tutte", 2017
"Cosi fan tutte", 2017, © Anne Van Aerschot
"Cosi fan tutte", 2017
"Cosi fan tutte", 2017, © Anne Van Aerschot

Programmation complémentaire

Wolfgang Amadeus Mozart
Cosi fan tutte K 588 : Un'aura amorosa (Acte I Sc 3)
Ensemble Zefiro, dir. Alfredo Bernardini
ARCANA

Bibliographie

Avant-Scène Opéra n°292 : Così fan tutte
Sophie Zadikian, Così fan tutte, l'opéra incompris, Paris, L'harmattan, 2007
Jean-Victor Hocquard, Così fan tutte, Paris, Aubier-Montaigne, 1978

Pour aller plus loin...

L'équipe de l'émission :