Dimanche à l'Opéra
Concerts
Dimanche 9 avril 2017
4h

Moïse et Aaron en 1990, au Théâtre du Châtelet

"Moïse et Aaron" d'Arnold Schönberg en version de concert, enregistré au Théâtre du Châtelet à Paris le 22 mai 1990.

Moïse et Aaron en 1990, au Théâtre du Châtelet
Theo Adam / Marek Janowski

Moïse et Aaron d'Arnold Schönberg (1874-1951), opéra inachevé en 2 actes, créé en 1954 à Hambourg sous la direction de Hans Rosbaud, d'après un livret du compositeur.

Distribution

Moïse- Théo Adam, basse
Aaron - Wolfgang Neumann, ténor
Une jeune fille - Mariette Kemmer, soprano
Une malade - Ludmila Kovatcheva, contralto
Un jeune homme - Michael Pastor, ténor
Un autre homme - Richard Cowan, baryton
L'Ephraimite - Louis Landuyt, baryton
Un Prêtre - Malcolm Smith, Basse
Un Adolescent - Masao Tadeka, ténor
Les Petits chanteurs de Paris
Choeur et Maîtrise de Radio France
Orchestre Philharmonique de Radio France
Marek Janowski, direction

Résumé

Né en 1874, Schoenberg a 36 ans lorsqu'il réfléchit à la composition d'un opéra de grand format, dès 1930, interrogeant le sens des Ecritures et la force du message divin, transmis par la voix des prophètes. L'idée de Dieu est-elle fidèlement restituée dans la langue de ses prêtres? En 1932, le compositeur qui a rédigé l'ensemble de son livret, s'arrête à la fin du deuxième acte. Laissant le troisième et dernier acte à l'état d'un texte qui est aujourd'hui parlé ou lu, il ne reviendra plus jamais sur la composition du sujet. Fut-il pris par la question de son propre ouvrage? Si Moïse avoue penser mais ne pas pouvoir parler car les "paroles lui manquent", le compositeur aurait-il éprouvé en définitive l'impasse des notes et du langage musical pour exprimer/expliciter son propre projet?

Premier acte :
Moïse reçoit de Dieu la mission de libérer les Juifs de la tyrannie de Pharaon et de les mener hors d'esclavage. Mais ne pouvant pas transmettre la parole divine dont il est investi, il demande à son frère Aaron, de l'aider à se faire comprendre. Celui-ci, fin séducteur, détourne le sens primitif du message divin en usant des artifices de la langue, images, rêves, paraboles...

Second acte :
Moïse a quitté son peuple pour recevoir les tables de la Loi. Livré à lui-même, le peuple doute et prend pour argent comptant les paroles d'Aaron, maître à bord. Orgie, chaos, adoration du Veau d'or et des images païennes: l'humanité abandonnée se détourne de la parole divine, en l'absence de Moïse. A son retour, ce dernier brise les idoles, casse les tables de la Loi, accable son frère pour son esprit pernicieux et manipulateur.

Troisième acte :
Moïse accuse son frère de manipulation. Aaron s'écroule, mort. Triomphe de Moïse, sans que l'on sache comment il réussira plus tard à parler au peuple d'Israël et transmettre sans la trahir, la parole divine.

Programmation complémentaire

♫ Arnold Schönberg
Fantaisie op 47
Glenn Gould, piano
Israel Baker, violon
Sony

♫ Arnold Schönberg
Echelle de Jacob
Ortrun Wenkel
John Shirley-Quirk
Paul Hudson
Siegmund Nimsgern
Ian Partridge
Anthony Rolfe-Johnson
Kenneth Bowen
Mady Mesplé
BBC Singers
BBC Symphony Orchestra
Pierre Boulez, direction
Sony

♫ Richard Strauss
Salomé
Birgit Nilsson, soprano
Gerhard Stolze, ténor
Grace Hoffman, mezzo-soprano
Eberhard Waechter, baryton
Waldemar Kmentt, ténor
Orchestre Philharmonique de Vienne
Georg Solti, direction
Decca

Bibliographie

Avant-Scène Opéra n°167 : Moïse et Aaron
Danielle COHEN-LEVINAS, Le siècle de Schoenberg, Hermann, 2010

Pour aller plus loin

L'équipe de l'émission :
Mots clés :