Dimanche à l'Opéra
Concerts
Dimanche 17 mars 2019
3h 59mn

"Il Primo Omicidio" de Scarlatti au Palais Garnier

Le mal. Ainsi commence l'humanité dans "Il Primo Omicidio" de Scarlatti. Caïn sera le premier né qui tuera... Ce soir nous retrouvons le couple Birgitte Christensen et Thomas Walker, en un binôme Ève et Adam, désarçonnés par la perte de leur fils.

"Il Primo Omicidio" de Scarlatti au Palais Garnier
Il Primo Omicidio, © Opéra national de Paris / Bastille

Alesandro Scarlatti  (1660-1725)  musique
Antonio Ottoboni (1646-1710)  livret

DISTRIBUTION

Caïn : KristinaHammarström  mezzo-soprano
Abel : Olivia Vermeulen  mezzo-soprano
Ève : Birgitte Christensen  soprano
Adam : ThomasWalker  ténor
La voix de Dieu : Benno Schachtner   contre-ténor
La voix de Lucifer : Robert Gleadow  basse

Les Enfants de la Maîtrise des Hauts-de-Seine et du Groupe EDLC ‑ Les Enfants de la Comédie
B'Rock Orchestra
René Jacobs direction

Représentation donnée au Palais Garnier le 24 janvier 2019

  • Récitatif et air d’Ève : Disposto o figli è il sacrificio / Sommo Dio nel mio peccato (1ère partie)

PROGRAMMATION MUSICALE

Alessandro Scarlatti
Sinfonia de Griselda
Akademie für Alte Musik de Berlin
René Jacobs
[HMC 901805.07]

ENTRETIEN AVEC RENÉ JACOBS

René Jacobs
René Jacobs, © Josep Molina

"Il primio Omicidio" n’est pas conçu pour être joué. C’est un sujet biblique mais l’opéra n’est pas traité dramatiquement, c’est une méditation. La grande question est l’origine du mal et pourquoi nous sommes comme ça ? Le choix des voix par Scarlatti dans "Il Primo Omicidio" est symbolique. Il y a Abel, celui qui est tué par son frère aîné par jalousie. Il est soprano et représente l’innocence.  Ève est soprano également, bien que le péché originel soit arrivé par elle !  Adam est un ténor. Lucifer sera donc la basse. Entre ces extrêmes, il y a ce que l’on appelle les "voce mezzano".  Dans ce jeu symbolique des voix, Scarlatti a été très, très clair…  Dans le manuscrit autographe de "Il Primo Omicidio" il n’y a aucune indication de qui joue quelle ligne, mais quand on regarde la partition on se dit que c’était pour un orchestre à cordes. Dans le livret, on parle aussi de plusieurs instruments à vent… Je les ai donc ajoutés dans ma version et cela fonctionne très bien dans l’acoustique du Palais Garnier. (René Jacobs).

Alessandro Scarlatti
Passion selon Saint-Jean (ouverture)
René Jacobs  haute-contre (Évangéliste)
Graham Pushee  haute-contre (Ponce Pilate)
Kurt Widmer  baryton (Le Christ)
Annemarie Burkhard, Helen Graf, Elisabeth Mattmann, Christa Mosimann  sopranos (Madrigalistes de Bâle)
Schola Cantorum Basiliensis
[Emi 7492552]

Antonio Caldara
Extrait de Maddalena ai piedi di cristo
Maria Cristina Kiehr et Rosa Dominguez  sopranos
Bernarda Fink  contralto
Andreas Scholl  haute-contre
Ulrich Messthaler  basse
Gerd Turk  ténor
Schola Cantorum Basiliensis
René Jacobs
[HMC 905221/22 ]

Arnold Schoenberg
Moïses et Aaron (Acte 1, scène 4)
Gunter Reich  baryton (Moïse)
Richard Cassilly  ténor (Aron)
Richard Angas  basse (Un prêtre)
Orchestre Symphonique de la BBC
BBC Singers
Pierre Boulez
[Sony classicals 88843013332-35-36]

Georg Friedrich Haendel
Le Festin d’Alexandre HWV 75
Alfred Deller haute-contre
Honor Sheppard soprano
Max Worthley ténor
Maurice Bevan basse
Chœur et Orchestre du concert Oriana
[Vanguard MC 195]

  • Récitatif la Voix de Dieu / Caïn : Cain dov'è il fratello Abel dov'è  / Come mostro spaventevole (2ème partie)

LA SEMAINE PROCHAINE, DIMANCHE 24 MARS 2019

"La Khovanchtchina" de Moussorgski à la Scala de Milan

Les invités :
L'équipe de l'émission :