Dans la discothèque d'Ocora
Programmation musicale
Samedi 30 novembre 2019
7 min

En route pour le japon, dans la discothèque d'Ocora !

Sous la direction artistique du compositeur Akira Tamba, l’ensemble Yonin no Kaï de Tôkyô, constitué en 1957, est l’une des formations traditionnelles japonaises les plus emblématiques. Partons aujourd'hui redécouvrir des pièces anciennes du répertoire...

En route pour le japon, dans la discothèque d'Ocora !
Panorama du mont Fuji et du lac Kawaguchiko au Japon, © Getty / DoctorEgg

Il existe d’étroits rapports entre la musique de koto (cithare à treize cordes) et celle de shamisen (luth à trois cordes) liés à l’histoire de ces deux instruments. En effet, quand le shamisen s’est trouvé introduit au Japon, il a emprunté son répertoire au Kumiuta du koto, qui était une suite de poèmes chantés avec une partie instrumentale intercalée.
Dès la fin du XVIIe siècle, cette partie instrumentale prend une plus grande importance et perd la spécialité et la délicatesse caractéristiques de la musique de koto pour se transformer en une musique plus propre au shamisen, sous le nom de tegoto (technique manuelle), et gagner la faveur de la classe citadine.
Au début du XVIIIe siècle, le Jiuta évolue vers le récit (Katarimono) sous l’influence du Jôruri, vers le Yôkyoku-mono (texte tiré du ) sous l’influence du théâtre , et vers des pièces humoristiques pour élargir le répertoire déjà existant.

Programmation musicale

Traditionnel japonais
Zangetsu
Ensemble Yonin No Kai (chant, shamisen, koto et shakuhachi)
OCORA

L'album "Japon - Ensemble Yonin no Kaï" de la collection Ocora
L'album "Japon - Ensemble Yonin no Kaï" de la collection Ocora, © Radio France
L'équipe de l'émission :