Jeudi 15 décembre 2016
3 min

Les nouveaux directeurs du Théâtre du Châtelet

Antoine Pecqueur nous révèle en exclusivité le nom du nouveau directeur Théâtre du Châtelet à Paris. Qui sera le successeur de Jean-Luc Choplin ?

Selon nos informations, ce ne serait pas un mais une directrice : il s’agit d’une anglaise : Ruth Mackenzie, qui est l’actuelle présidente du Festival de Hollande : le Holland Festival, cette grande manifestation pluridisciplinaire à Amsterdam qui mêle théâtre, danse, musique. Auparavant Ruth Mackenzie a notamment été en charge du volet culturel des jeux olympiques de Londres en 2012. On retrouve là un peu le parcours de Jean-Luc Choplin qui avant le Châtelet avait travaillé à Eurodisney et également comme consultant artistique pour les Galeries Lafayette.

Mais Ruth Mackenzie ne viendra pas seule, c’est une binôme qui a été choisi : elle sera accompagnée d’un co-directeur en la personne de Thomas Lorio Di Prevot qui est actuellement gestionnaire financier au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles et surtout qui a déjà travaillé au Châtelet. Cet ancien d’HEC fût directeur administratif et donc bras droit de Jean-Luc Choplin.

Un autre binôme était en finale, là aussi avec un manager étranger, également anglais John Perry, qui fût directeur artistique de l’English National Opera une maison confrontée on le sait à de graves problème de financements et de fonctionnement, il était lui aussi accompagné d’un gestionnaire.

Le choix de ruth Ruth Mackenzie et Thomas Lorio Di Prevot, on le doit à la ville de Paris qui est la tutelle du théâtre : donc à la marie Anne Hidalgo et au premier adjoint en charge de la culture Bruno Julliard mais aussi au président du conseil d’administration du Châtelet Sébastien Bazin qui est le PDG d’Accor. On imagine évidemment que Jean-Luc Choplin a été consulté.

La particularité de ce recrutement est d’avoir mis à l’honneur le principe du binôme avec, à chaque fois, un directeur étranger et un bras droit français alors qu’on aurait pu s’attendre à des candidats plus classique comme Bruno Hamard par exemple le patron de l ‘Orchestre de Paris.

Ruth Mackenzie et vont tous deux prendre possession d’un théâtre en travaux : le Théâtre du Châtelet va fermer de 2017 à début 2019, ensuite, toute la question sera : quelle identité donner à ce lieu ? Vont-ils poursuivre sur la voie de Jean-Luc Choplin c’est à-dire-une programmation de traverse avec beaucoup de comédies musicales, des opéras rock, ce qui est plutôt vertueux économiquement avec un bon objectif dépenses/ recettes, quitte à être parfois à la limite entre le fonctionnement d’un établissement public et d’une structure privée ?

Vont-ils sinon revenir au modèle du Châtelet de l’époque Jean-Pierre Brossmann ou Stéphane Lissnerr, qui misaient sur des spectacles lyriques, forcément plus coûteux et plus directement concurrentiels de l’Opéra de Paris. En 2015, pour information, le budget du Châtelet c’était 30 millions d’euros avec 150 emplois permanents avec dans le budget près de 40% de ressources propres, ce qui est très important, et 60% de subventions de la Ville de Paris, c’est à dire 17 millions d’Euros, une subvention qui est en baisse depuis 2013 la marge de manoeuvre pour la nouvelle équipe est donc très étroite.

L'équipe de l'émission :