Création Mondiale
Magazine
Lundi 24 février 2020
5 min

" Urphänomen 1 " de Sasha J. Blondeau (1/5)

Création mondiale rediffuse cette semaine "Urphänomen 1" de Sasha J. Blondeau, dans la version d'Alexandra Greffin Klein et Alexis Descharmes. Un écho à "Urphänomen II" pour piano et électroniques créé au festival Présences 2020 début février.

" Urphänomen 1 " de Sasha J. Blondeau (1/5)
Sasha J. Blondeau, © Radio France / Christophe Abramowitz

« Urphänomen 1 » de Sasha J. Blondeau
Pour violoncelle et violon
Interprété par Alexis Descharmes, violoncelle et Alexandra Greffin-Klein, violon
( Musiciens de l'Ensemble Court-Circuit )
Création enregistrée le 04 avril 2018 à Radio France – Rediffusion à l’occasion du festival Présences 2020

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Premier Mouvement : très rapide, erratique, et articulé

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Sasha J. Blondeau est un compositeur que la littérature et la philosophie nourrissent beaucoup, et comme il lit continuellement, les écrits de ses « compagnons de pensée » entrent dans ce qu’il compose, et vont parfois jusqu’à se refléter dans un titre.
C’est ce qui se passe avec Urphänomen 1, qui emprunte son titre à une notion chère à Goethe dans la Théorie des couleurs, celle de Phénomène primitif (ou originel), reprise ensuite par Hegel, et Marx. Le philosophe et historien de l’art Georges Didi-Huberman n’est pas loin non plus…
Sur la partition de ce premier mouvement, très peu d’indications, juste les mots « rapide », « erratique », « articulé ».

L'équipe de l'émission :