Création Mondiale
Magazine
Mercredi 13 novembre 2019
5 min

" Rien n'était encore réel " de Violeta Cruz (3/5)

La compositrice de la semaine dans nos brèves sonores est Violeta Cruz, d’origine colombienne. Elle a imaginé une suite de miniatures vocale et instrumentale qui joue sur la perception. Le langage choisi est un langage embryonnaire, d’avant le sens !

" Rien n'était encore réel " de Violeta Cruz (3/5)
Au centre : Anne Montaron, Majdouline Zerari (à gauche d'Anne Montaron), Violetta Cruz (à droite de la photo) et les musiciens de l'ensemble L'Instant Donné, © DR

« Rien n’était encore réel » de Violeta Cruz
Cinq pièces courtes pour mezzo-soprano, trio à cordes et percussion  
Sur un texte de Violeta Cruz
Interprété par Majdouline Zerari, mezzo-soprano et l’Ensemble l’Instant Donné
Création enregistrée le 09 octobre 2019 Salle Colonne à Paris

Troisième chanson : Uni, bi, multi

Un parfum d’irréel ou d’avant le réel plane sur les cinq saynètes imaginées par Violeta Cruz. Irréelle d’abord est la langue dans laquelle Majdouline Zerari chante : une langue embryonnaire !
Le rythme de la musique, les nuances, les sonorités du trio à cordes et de la percussion colorent ce texte et lui donnent presqu’un sens.

La troisième miniature regarde du côté du latin et de préfixes qui ont trouvé dans la miniature de lundi dernier (Un Entre deux) leur équivalence et leur développement dans des prépositions en langue française. Mais ici, tout est beaucoup plus resserré, condensé !

III - uni, bi, multi

Multi multi. Uni bi omni. Équi, multi uni. Mini, mono, micro.

Violetta Cruz

Pour aller plus loin

Lien vers l'IRCAM pour la présentation de l'opéra "La Princesse légère" et le film de Natacha Nisic : « Images d’une oeuvre n°23 :La Princesse légèrede Violeta Cruz »

Pour aller plus loin

Lien vers l'IRCAM pour la présentation de l'opéra "La Princesse légère" et le film de Natacha Nisic : « Images d’une oeuvre n°23 :La Princesse légèrede Violeta Cruz »

L'équipe de l'émission :