Création Mondiale
Magazine
Mercredi 17 février 2021
5 min

« Il y a plus d’eau que prévu sur la lune » de Patricia Alessandrini (3/5)

Encore un tandem féminin compositrice-interprète dans Création mondiale cette semaine : la compositrice Patricia Alessandrini a imaginé pour la flûtiste Keiko Murakami une musique crépusculaire, baptisée « Il y a plus d'eau que prévu sur la lune ». Partenaire de ce nouveau feuilleton, le GRM.

« Il y a plus d’eau que prévu sur la lune » de Patricia Alessandrini (3/5)
Patricia Alessandrini et Keiko Murakami , © Françoise Cordey

«  Il y a plus d’eau que prévu sur la lune » de Patricia Alessandrini
Pour flûte contrebasse, voix et électroniques
Keiko Murakami, flûte contrebasse et voix
En collaboration avec le GRM, décembre 2020 

Fragment 3

Pour la flûtiste Keiko Murakami, Patricia Alessandrini a composé une musique lunaire hantée par l'ombre d'un compositeur aimé par-dessus tout : Schönberg

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

On trouve dans les cinq fragments de «  Il y a plus d’eau que prévu sur la lune » des échos lointains de deux œuvres du compositeur : le Pierrot lunaire et Herzgewächse. 

Patricia Alessandrini aime se situer dans l'héritage historique de cette période de la musique (Seconde école de Vienne). Elle mêle des éléments de cette musique à d'autres citations de sa propre musique. Elle procède par collage et recyclage...

Retrouvez la version binaurale de la pièce

Ici

L'équipe de l'émission :