Création Mondiale
Magazine
Lundi 27 août 2018
5 min

" Hommages ramifiés " pour 15 musiciens, de Carlos Fontcuberta (1/5)

Le compositeur de la semaine dans Création Mondiale est Carlos Fontcuberta. Pour les solistes de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, il a imaginé une suite de miniatures en forme d'Hommages Ramifiés.

" Hommages ramifiés " pour 15 musiciens, de Carlos Fontcuberta (1/5)
Carlos Fontcuberta@CF et Elena Schwarz par C.Abramowitz@Radio France

« Hommages ramifiés » pour 15 musiciens, de Carlos Fontcuberta
Par les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Radio France
Direction Elena Schwarz
Création enregistrée à Radio France le 05 juin 2018

" A mon Poe " (...à Edgar Allan Poe, Frederic Mompou et Maurice Ravel)

C'est Elena Schwarz, la chef assistante de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, qui a dirigé les 15 musiciens de l'orchestre dans la création des Hommages ramifiés du compositeur espagnol Carlos Fontcuberta le 5 juin dernier. Dans notre studio ce jour-là, un orchestre en miniature pour une partition pensée comme une musique de chambre et une succession de micro-univers.

Le premier de ces micro-univers, "A mon Poe" rend hommage à deux figures aimées par le compositeur : le romancier Edgar Allan Poe, l'un de ses écrivains préférés, et le compositeur espagnol Federico Mompou.

À MON POE, par Carlos Fontcuberta
"Ce n’est pas seulement le plaisir d'un jeu de mots qui réunit Frederic Mompou et Edgar Allan Poe ici. Ils sont aussi reliés par les cloches, celles duDiable dans le beffroi de Poeet celles de l’usine de cloches des grands-parents de Mompou ; ces cloches qui peuplent la musique de Mompou, et précisément l'accord qui sert de matière première à cette miniature. L’hommage se ramifie au fil de la pièce d’une façon imprévisible, avec des références plus ou moins voilées, jusqu'à la claire référence aux horloges deL’heure espagnolede Ravel. Ces cloches, qui chez Mompou sont associées à la solitude sonore, sonnent finalement dans cette pièce avec frénésie et folie, jusqu'au chaos. Le lecteur qui connaît le récit de Poe remarquera sans doute le caractère programmatique de ce morceau. Chaque coup de cloche - 13 en tout - est associée à une harmonie différente qui peut faire penser auFalstaffde Verdi."

L'équipe de l'émission :