Création Mondiale
Magazine
Vendredi 15 novembre 2019
4 min

" Rien n'était encore réel " de Violeta Cruz (5/5)

La compositrice de la semaine dans nos brèves sonores est Violeta Cruz, d’origine colombienne. Elle a imaginé une suite de miniatures vocale et instrumentale qui joue sur la perception. Le langage choisi est un langage embryonnaire, d’avant le sens !

" Rien n'était encore réel " de Violeta Cruz (5/5)
Au centre : Anne Montaron, Majdouline Zerari (à gauche d'Anne Montaron), Violetta Cruz (à droite de la photo) et les musiciens de l'ensemble L'Instant Donné, © DR

« Rien n’était encore réel » de Violeta Cruz
Cinq pièces courtes pour mezzo-soprano, trio à cordes et percussion  
Sur un texte de Violeta Cruz
Interprété par Majdouline Zerari, mezzo-soprano et l’Ensemble l’Instant Donné
Création enregistrée le 09 octobre 2019 Salle Colonne à Paris

Cinquième chanson : les Fins

Pour composer sa suite de miniatures, Violeta Cruz a noirci plusieurs Carnets de notes avec des mots et des embryons de mots, des particules : prépositions, préfixes, suffixes en latin et en français !
Ce qui l’intéressait, c’était de créer un nouvel abécédaire pour déployer les cinq moments de sa Fantaisie langagière.

La dernière miniature est construite de A à  Z sur les fins de certains mots, martelés par la chanteuse d’un air conquérant (« colonisateur » nous dit Violeta Cruz) !

V - Les Fins

Astasse sta ftasta fkaf asta fta sta spi sti shta sta spa sta fta æ spæ shtæ ftæf pæ stæ sti sta stæs

Pour aller plus loin

Lien vers l'IRCAM pour la présentation de l'opéra "La Princesse légère" et le film de Natacha Nisic : « Images d’une oeuvre n°23 :La Princesse légèrede Violeta Cruz »

L'équipe de l'émission :