Création Mondiale
Magazine
Vendredi 6 mars 2020
5 min

" Cinq Frissons méta-mécaniques " de Ariadna Alsina-Tarrés (5/5)

Dans Création Mondiale cette semaine les Cinq Frissons méta-mécaniques de la compositrice catalane Ariadna Alsina Tarrès, imaginés pour le trio KDM (un accordéon, deux percussions). Hommage aux sculptures cinétiques de Jean Tinguely !

" Cinq Frissons méta-mécaniques " de Ariadna Alsina-Tarrés (5/5)
Antony Millet et Ariadna Alsina-Tarrés (devant), Adelaïde Ferrière et Aurélien Gignoux par Daniel Zalay

« Cinq Frissons méta-mécaniques » de  Ariadna Alsina-Tarrés
Pour accordéon et percussions  
Interprété par le Trio K/D/M :  
Anthony Millet (accordéon), Adelaïde Ferrière et Aurélien Gignoux  (percussions)  
Création le 20 janvier 2020 salle Colonne à Paris

Cinquième pièce : Méta-Matic n°10

Cette sculpture de Tinguely de la fin des années 1950 est une authentique machine à dessiner !
Ce qui a intéressé la compositrice dans cette sculpture c’est le côté humain des machines, les imperfections, leur côté imprévisible.

L’accordéon et les percussions de KDM sont justement des instruments habiles à suggérer les sons des machines, des mécanismes, la cinétique. 

Ariadna Alsina Tarrès avait déjà composé à l’IRCAM une pièce pour accordéon et électronique autour de l’idée d’instrument-machine ou de machine vivante. 

Ces Frissons méta-mécaniques sont un prolongement de cette première exploration.

L'équipe de l'émission :