Création Mondiale
Magazine
Mardi 3 mars 2020
5 min

" Cinq Frissons méta-mécaniques " de Ariadna Alsina-Tarrés (2/5)

Dans Création Mondiale cette semaine les Cinq Frissons méta-mécaniques de la compositrice catalane Ariadna Alsina Tarrès, imaginés pour le trio KDM (un accordéon, deux percussions). Hommage aux sculptures cinétiques de Jean Tinguely !

" Cinq Frissons méta-mécaniques " de Ariadna Alsina-Tarrés (2/5)
Antony Millet et Ariadna Alsina-Tarrés (devant), Adelaïde Ferrière et Aurélien Gignoux par Daniel Zalay

« Cinq Frissons méta-mécaniques » de  Ariadna Alsina-Tarrés
Pour accordéon et percussions  
Interprété par le Trio K/D/M :  
Anthony Millet (accordéon), Adelaïde Ferrière et Aurélien Gignoux  (percussions)  
Création le 20 janvier 2020 salle Colonne à Paris

Deuxième pièce : Mengele Totentanz (Danse macabre de Mengele)

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ariadna Alsina Tarrès s'inspire cette fois d'une installation sonore du sculpteur Jean Tinguely (années 1980), découverte au Musée de Bâle, et qui se souvient du médecin d’Auschwitz surnommé " l’Ange de la Mort ". 

Quand on se trouve au milieu de l’installation, on est pris à l’intérieur d’une machine macabre et sadique très impressionnante. 

La compositrice pose ici un zoom sur la friction des éléments cinétiques de la sculpture. Elle développe une danse des mouvements sur les trois instruments.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :