Création Mondiale
Magazine
Jeudi 18 novembre 2021
5 min

« Attan’Datte » de Frédéric Durieux (4/5)

Dans nos brèves sonores cette semaine les cinq tableaux de Attan'Datte, une page de Frédéric Durieux imaginée pour la chanteuse de Nô Ryoko Aoki et le quatuor Tana, une façon de faire dialoguer deux cultures.

« Attan’Datte » de Frédéric Durieux (4/5)
Frédéric Durieux, Nô Ryoko Aoki et le Quatuor Tana

« Attan’Datte » de Frédéric Durieux pour voix Nô et quatuor à cordes  
Ryoko Aoki (chanteuse de théâtre Nô)  
Quatuor Tana : Antoine Maisonhaute (violon), Ivan Lebrun (violon), Julie Michael (alto), Jeanne Maisonhaute (violoncelle)  
Enregistré le 13 octobre 2921 à la Seine Musicale - Boulogne

Attan' Datte est la mise en musique du poème de Ayukawa Nobuo : une Histoire de Paradis, éditions Labarque (1953). Merci à Véronique Brindeau (INALCO) pour ses lumières sur l'auteur de ce poème et la tradition du théâtre Nô

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Tableau 4 :

Attan' Datte a les couleurs de la langue japonaise, grâce à la chanteuse de Nô Ryoko Aoki qui incarne le poème crépusculaire de Ayukawa Nobuo : une Histoire de paradis

Le quatuor à cordes lui aussi prend des couleurs japonaises, et c'est totalement assumé : Frédéric Durieux est très sensible à l'univers de la musique traditionnelle japonaise, il avait à l'esprit les sonorités du shô, l'orgue à bouche japonais, et aussi le biwa et certains instruments à cordes. Le souvenir des musiques traditionnelles du Japon est aussi présent dans l'alternance de moments statiques (un temps étiré) et d'autres moments beaucoup plus pulsés.

Une histoire de paradis

Strophe 4

Minuit dix
Les yeux des aiguilles
Scrutent les ténèbres du cœur
Là-bas devant une soupe refroidie
Une femme qui attend son retour
Et son visage immobile
Là-bas Le bois frustre
D’un lit immobile
Traduction Karine Marcelle Arneodo  

L'équipe de l'émission :