Création Mondiale
Magazine
Mardi 5 juin 2018
5 min

« Ashpa Rupaj » pour ensemble instrumental de Analia Llugdar (Rediffusion 2/5)

Elle est née dans le nord de l’Argentine et vit aujourd’hui à Lille. Analia Llugdar a imaginé pour nos Alla Breve il y a tout juste un an, une suite sauvage et âpre : Ashpa Rupaj (Terre Chaude en langue quichua)

« Ashpa Rupaj » pour ensemble instrumental de Analia Llugdar (Rediffusion 2/5)
Analia Llugdar et désert du nord ouest de l'Argentine

« Ashpa Rupaj » pour ensemble instrumental de Analia Llugdar
Interprété par l’Ensemble Aleph, sous la direction de Michel Pozmanter
Rediffusion de la création enregistrée le 21 avril 2017

Deuxième Tableau :

Le titre de Terre Chaude (Ashpa Rupaj) en langue  quichua - la langue de la mère et grand-mère de la compositrice - n’est  pas anodin. La culture quichua résonne profondément chez cette  musicienne.
Ce sont ses racines, des racines qu’elle laisse s’exprimer dans cette pièce nouvelle imaginée pour les musiciens de l’ensemble Aleph.

Le  timbre de chaque instrument est exploré dans des qualités expressives  parfois extrêmes. C’est vrai surtout des cordes et du piano.

Analia Llugdar associe très rarement la musique à des images. Pourtant, c’est la lumière du soleil de midi qui éclaire le deuxième tableau de Terre Chaude.
Le geste du 2ème tableau oppose force et fragilité

A NOTER :
Retrouvez toute la semaine du 4 au 8 juin dans la série"Les grands entretiens"sur France Musique : Georges Aperghis, par Anne Montaron

L'équipe de l'émission :