Dimanche 4 avril 2021
30 min

« Solitaire Mikado » pour voix et piano de Gérard Pesson (diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Le compositeur de la semaine dans Création Mondiale est Gérard Pesson. Pour Vincent Bouchot et Denis Chouillet, il a imaginé en 2016 un recueil de mélodies sur des poèmes de différents auteurs : Pierre Alferi, Valerio Magrelli, Dominique Quélen et Elena Andreyev.

« Solitaire Mikado » pour voix et piano de Gérard Pesson (diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Gérard Pesson Vincent Bouchot et Denis Chouillet, © C. Daguet / Editions Henry Lemoine.

nIn« Solitaire Mikado » pour voix et piano de Gérard Pesson
Sur des poèmes de Pierre Alferi, Elena Andreyev, Valerio Magrelli & Dominique Quélen.
Interprété par Vincent Bouchot (voix) et Denis Chouillet (piano)
Commande et création enregistrée le 06 mai 2016 à Radio France - rediffusion

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Une voix, celle de Vincent Bouchot.  Un piano, derrière lequel est assis Denis Chouillet.  Ce duo complice "qui a en vu d'autres ", Gérard Pesson  l'apprécie particulièrement, au point d'imaginer pour eux une suite de miniatures baptisées Solitaire Mikado,  

en référence à certains empereurs du Japon et à la solitude qui allait de pair avec leur fonction

Ce titre qui joue aussi l'ambivalence de sens (on pense au lancé de mikados), Gérard Pesson  l'a emprunté à Pierre Alferi, auteur qui lui a également inspiré deux des miniatures de Solitaire Mikado. Mais Pierre Alferi  n'est pas le seul poète sur lequel Gérard Pesson ait posé son dévolu, et c'est là que le recueil Solitaire Mikado est à la fois un puzzle et un patchwork. Dans son recueil de Lieder, Gérard Pesson a tissé des correspondances entre des poèmes de différentes provenances. Côte à côte, la poésie de Valerio Magrelli, Elena Andreyev, Dominique Quélen  et Pierre Alferi.

Plutôt que d'entrer aujourd'hui dans l'atelier du compositeur, l'idée m'est venue de pénétrer plus avant les particularités de ce Solitaire Mikado, et d'écouter le compositeur évoquer les défis qu'une telle musique - tout en délicatesse et retenue - pose aux interprètes. Une voix, celle de Vincent Bouchot.  Un piano, derrière lequel est assis Denis Chouillet.  Ce duo complice "qui a en vu d'autres ", Gérard Pesson  l'apprécie particulièrement, au point d'imaginer pour eux une suite de miniatures baptisées Solitaire Mikado,  

en référence à certains empereurs du Japon et à la solitude qui allait de pair avec leur fonction

Ce titre qui joue aussi l'ambivalence de sens (on pense au lancé de mikados), Gérard Pesson  l'a emprunté à Pierre Alferi, auteur qui lui a également inspiré deux des miniatures de Solitaire Mikado. Mais Pierre Alferi  n'est pas le seul poète sur lequel Gérard Pesson ait posé son dévolu, et c'est là que le recueil Solitaire Mikado est à la fois un puzzle et un patchwork. Dans son recueil de Lieder, Gérard Pesson a tissé des correspondances entre des poèmes de différentes provenances. Côte à côte, la poésie de Valerio Magrelli, Elena Andreyev, Dominique Quélen  et Pierre Alferi.

Plutôt que d'entrer aujourd'hui dans l'atelier du compositeur, l'idée m'est venue de pénétrer plus avant les particularités de ce Solitaire Mikado, et d'écouter le compositeur évoquer les défis qu'une telle musique - tout en délicatesse et retenue - pose aux interprètes. 

Actualités

Création du Concerto pour accordéon « Chante en Morse durable » de Gérard Pesson

Gérard Pesson est le compositeur en résidence du festival Le printemps des Arts de Monte Carlo cette saison.

Le Concerto pour accordéon Chante en Morse durable de Gérard Pesson sera créé par Vincent Lhermet et l’Orchestre Les siècles, dirigé par François Xavier Roth le 3 avril prochain à Monaco, dans le cadre du Printemps des Arts de Monte Carlo

  • Les Siècles
  • François-Xavier Roth, direction
  • Vincent Lhermet, accordéon 
Printemps des Arts de Monte Carlo
Printemps des Arts de Monte Carlo

Informations et réservations ici

En écho :

° Le carrefour de la Création de Thomas Vergracht, consacré à Gérard Pesson

Musiques additionnelles (toutes de Gérard Pesson) :

  • "Dispositions furtives pour piano "
    par Alfonso Alberti, piano
    label Col Legno
  • "Cinq Chansons" sur des textes de Marie Redonnet pour mezzo soprano et ensemble instrumental
    par l'Ensemble Recherche  et Viola de Galgoczy-Mécher, mezzo
    label Aeon
  • "Rescousse (marginalia)" pour treize instruments
    par l'Ensemble Modern, direction Brad Lubman
    Label Aeon
  • "Catch Sonata "
    soundcloud de la WDR (émission-portrait sur Gérard Pesson)
    interprété par le trio Catch
  • "Blanc mérité" par l'ensemble l'Instant Donné - Label Aeon
  • "Trois Contes" : Opéra de chambre
    Acte III : Le diable dans le beffroideEdgar Allan Poe - livret écrit et mise en scène David Lescot
    Solistes : Camille Merckx, Marc Mauillon, Enguerrand de Hys, Maïlys de Villoutreys, Melody Louledjian, Jean-Gabriel Saint Martin
    Version de la création à l’Opéra de Lille, 2018
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :