Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 23 juin 2018
30 min

" Reverse Tracking Shot " de Jeremias Iturra (Rediffusion intégrale et portrait du compositeur)

Création Mondiale propose en rediffusion une oeuvre de Jeremias Iturra. Pour cette émission et pour les musiciens de l'Ensemble Court-Circuit, il a imaginé il y a deux ans, une suite en cinq mouvements intitulée "Reverse Tracking Shot".

" Reverse Tracking Shot " de Jeremias Iturra (Rediffusion intégrale et portrait du compositeur)
Ensemble Court Circuit@Court Circuit et Jeremias Iturra par Victor Perez

« Reverse Tracking Shot » de Jeremias Iturra
Interprété par l’Ensemble Court-Circuit:
Jérémie Fèvre flûte, Pierre Dutrieu clarinette, Alexandra Greffin-Klein violon, Alfredo Mola violoncelle, Jean-Marie Cottet piano.  
Direction Jean Deroyer
Rediffusion de la création enregistrée le 27 juin 2016

Rediffusion intégrale et portrait du compositeur

Le portrait de ce soir est celui de Jeremias Iturra, compositeur venu à la musique par la guitare classique.
Jeremias Iturra vit aujourd’hui à Lyon. C’est au CNSM de cette ville qu’il a rencontré le compositeur Philippe Hurel, aussi directeur artistique de l’Ensemble Court-circuit : Jeremias Iturra a été l’un de ses élèves en classe de composition.
De cette rencontre est née l’idée d’une première pièce créée par l’ensemble Court Circuit pour cette émission en 2016 : Reverse Tracking Shot pour cinq instruments, un titre qui nous renvoie à un effet spécial du cinéma : le travelling contrarié.
La dimension visuelle est très importante dans la musique de Jeremias Iturra, et il essaie très souvent de traduire en musique des procédés qui l’intriguent dans l’univers de certains peintres ou réalisateurs.
Reverse Tracking shot est une façon de jouer sur les plans, le mouvement et les gestes, de mettre en relief tour à tour les différents instruments de l’ensemble ; d’abord le piano, puis le violon, la flûte, la clarinette basse et le violoncelle. La pièce de Jeremias Iturra est une façon d’envisager différemment les relations entre les moments solistes et la couleur d’ensemble, par un jeu de mise en espace.

Sur le plan de la forme, Jeremias Iturra s’est souvenu aussi du film de Max Ophuls La Ronde, succession d’histoires dans lesquelles le personnage principal disparaît devant un autre et devient un personnage secondaire au fil des histoires…

L’année 2016 a été particulièrement porteuse pour Jeremias Iturra.
En plus de cette création radiophonique, reprise ensuite au festival Présences (février 2017), il y a eu plusieurs créations heureuses. Parmi elles, une musique pour le quatuor Béla, et une autre pour l’Ensemble Recherche de Freiburg.

Depuis la fin de ses études de composition au Conservatoire Supérieur de Musique de Lyon aux côtés de Philippe Hurel, Jeremias Iturra n’arrête pas de composer. Après sa première collaboration avec Court-Circuit, il a eu la chance de pouvoir retrouver l’ensemble sur une page nouvelle : Collision Simultanée pour saxophone et ensemble instrumental. Cette page a été créée à l’automne 2017 par le saxophoniste Vincent David et Court-Circuit au festival Musica.

En projet : une nouvelle pièce pour le Quatuor Béla, une autre pour l’ensemble Vertebrae, pour le festival des Musiques Démesurées, l’Académie Villacroze et les étudiants du CRR de Lyon. De quoi occuper son été !

Musiques additionnelles (toutes de Jeremias Iturra) : 

  • Convergencia II (extrait)
    Interprété par des élèves du CNSMDL 
  • Dos lecturas de un espacio abstracto (extrait)
    Interprété par l'Ensemble Recherche 
  • Found Footage (extrait)
    Interprété par le Quatuor Béla 
  • ...Zoom / Criminal hunch... (pièce complete)
    Interprété par l'Atelier XX-21.
  • Collision simultanée pour saxophone et ensemble
    Interprétée par l’Ensemble Court-Circuit et Vincent David, saxophone
    Création / Festival Musica septembre 2017
L'équipe de l'émission :