Dimanche 3 mai 2020
30 min

" Résonances séfarades " de Mirtru Escalona-Mijares (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Dans Création Mondiale cette semaine des Résonances séfarades imaginées par le compositeur vénézuélien Mirtru Escalona-Mijares pour un duo voix/contrebasse passionné par le répertoire séfarade : Jennifer Tani et Charlotte Testu.

"  Résonances séfarades " de Mirtru Escalona-Mijares (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Charlotte Testu, Mirtru Escalona-Mijares et Jennifer Tani par Amélie Burnichon, © Radio France

«  Résonances séfarades »  de Mirtru Escalona-Mijares
Pour voix et contrebasse
Interprété par Jennifer Tani (soprano) et Charlotte Testu (contrebasse)  
Création le 24 février 2020 à la Muse en Circuit (Centre National de Création Musicale) à Alfortville

Prise de son : Christophe Michou, avec Manon Houssein
Direction artistique : Daniel Zalay
Coordination : Amélie Burnichon

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Mieux vaut tard que jamais !
La coda du feuilleton "Résonances séfarades" de Mirtru Escalona-Mijares se fait entendre cette semaine dans le Carrefour de la Création dans une version simplifiée, réalisée à la maison par une équipe reconstituée grâce à la technologie.

Un grand merci à Françoise Cordey !

Au commencement de ces résonances, il y a un duo voix contrebasse constitué par Jennifer Tani et Charlotte Testu. Et au commencement de ce duo, il y a une attirance de la contrebassiste Charlotte Testu pour le répertoire traditionnel des romances séfarades.

Ce répertoire, la musicienne l'a défriché d'abord avec le collectif Quest, puis seule à la contrebasse. L'aventure s'est poursuivie en duo après la rencontre de Jennifer, chanteuse d'origine vénézuélienne, très à l'aise dans la langue ladino des chansons séfarades. Ensemble, les deux musiciennes ont imaginé un spectacle intitulé Adijo Kerida : un Voyage Séfarade, créée en novembre 2019 et comportant des romances traditionnelles séfarades, des improvisations et les pièces commandées à Mirtru Escalona-Mijares

Le compositeur vénézuélien a tout de suite été vivement intéressé par le projet :
" Les Résonances séfarades ont été pensées en hommage au peuple juif séfarade dont la contribution à la splendeur culturelle de l'Espagne fut immense avant qu'il ne soit expulsé en 1492. Cette même année, les Espagnols arrivent en Amérique, apportant, malgré eux, l'écho de cette culture au riche métissage, dont j'ai hérité ".

Mirtru Escalona-Mijares revisite ce répertoire avec son propre langage bien évidemment. Pas de texte, pas d'accents populaires ici. Il a beaucoup écouté les romances traditionnelles puis a fait le vide, pour entendre sa musique.

Les Résonances séfarades sont une vraie collaboration. Le compositeur connaît très bien le travail du duo. Les musiciennes lui ont fait des propositions de modes de jeu. Ils ont essayé les choses ensemble.

Jennifer Tani et Chralotte Testu pendant l'enregistrement
Jennifer Tani et Chralotte Testu pendant l'enregistrement, © Radio France / Amélie Burnichon

La contrebasse de Charlotte Testu est minutieusement préparée (jeu de baguette, dès à coudre pour le tapping...), la voix de Jennifer Tani est filtrée par une boîte à tonnerre, mode de jeu qui apporte beaucoup de mystère à ces miniatures.

Mirtru Escalona-Mijares est arrivé en France à 23 ans, suite à un mélange de hasard et de chance. Il a fait son apprentissage de musicien dans son pays natal, le Vénézuéla, au sein notamment de l'Orchestre Sistema. le violon, le piano ont été ses instruments. la composition est venue ensuite !
Dans la deuxième partie de cette émission, Mirtru Escalona-Mijares se raconte...

La boîte à tonnerre de Jennifer Tani
La boîte à tonnerre de Jennifer Tani, © Radio France / Amélie Burnichon

Musiques additionnelles :   Toutes de Mirtru Escalona-Mijares (sauf les deux premières musiques traditionnelles du Venezuela)

"Zumba que Zumba"
Venezuela, Musique de l’Orénoque
Int : Cho Hurtado, cuatro et bandola guayanesa
CD Ocora C 560119

" El Marabino "
Venezuela, Musique de l’Orénoque
Int : Cho Hurtado, cuatro et bandola guayanesa
CD Ocora C 560119

De Mirtru Escalona Mijares : 

" Desde la penumbra " (2017)
Pour la liberté des prisonniers politiques au Venezuela
Pour Saxophone alto, Contrebasse, Accordéon et électroniques
Commande Trio Feedback.
Esteban Algora (Accordéon), Ricardo Campelino (Saxophone), Elena García (Contrebasse), Vicent Gómez Pons (Électroniques).
Festival International de Musique Contemporaine « Ensems »
Palais de la Musique, mai 2017, Valence – Espagne.

" L’ermitage au toit de chaume " (2014-2015) pour bande numérique.
Commande Ina -GRM
Prix du jury au 9ème Concours de Composition Acousmatique Métamorphoses 2016, Belgique.
Création: Mirtru Escalona-Mijares (Acousmonium)
Festival Akousma.  MPAA- Saint Germain, janvier 2015, Paris – France.
Extrait du CD Métamorphoses 2016

" Neuf Haïku d’enfants " (2007)
Pour Flûte, Clarinette, Piano, Violon et Violoncelle
- 1er Prix au «Kuhmo Chamber Music Festival’s international Composition Competition »  Kuhmo - Finlande,  2009.   - Mention d’honneur  au « Milan Conservatory Composition Competition » Milan - Italie, 2009. Ensemble Cairn : Guillaume Bourgogne (Direction), Cédric Jullion (Flûte), Ayumi Mori (Clarinette), Caroline Cren (Piano), Fabien Roussel (Violon) et Jérémie Maillard (Violoncelle).
Juin 2007, Blanc-Mesnil – France.

" Ce qui vient n'est pas ce que l’œil peut entendre " (2017-2018)
Pour quatuor à cordes et électroniques
Commande Ina – GRM.
Création: Quatuor Leonis,  Mirtru Escalona-Mijares (Électroniques/Acousmonium)
Multiphonies 3
Maison de la Radio, juin 2018, Paris – France

L'équipe de l'émission :