Dimanche 20 juin 2021
30 min

« Résonances des imagiers » de Javier Elipe Gimeno (diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Résonances des imagiers, c’est le titre de la suite de miniatures imaginées par le jeune compositeur espagnol Javier Elipe pour les musiciens de l’Ensemble Sillages dirigé par Gonzalo Bustos

« Résonances des imagiers » de Javier Elipe Gimeno (diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Javier Elipe Gimeno et l’Ensemble Sillages

« Résonances des imagiers » de Javier Elipe Gimeno pour ensemble instrumental  
Par l’Ensemble Sillages :  
Stephane Sordet (saxophone), Maxime Chevrot (trombone), Céline Rivoal (accordéon), Vincent Laterme (piano), Ingrid Shoenlaub (violoncelle), Didier Meu (contrebasse), Eve Payeur (percussion). Direction Gonzalo Bustos
Création enregistrée le 20 mai Salle Colonne

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Nous sommes ce soir en compagnie de Javier Elipe, jeune compositeur espagnol (le troisième compositeur espagnol de ce mois de juin). Son parcours l’a mené dans différentes villes européennes : Paris, Talin, Genève, Paris à nouveau et aujourd’hui Marseille.

Il est l’un des compositeurs que le directeur musical de l’ensemble Sillages Gonzalo Bustos a choisi de mettre en lumière cette saison.

Une carte blanche offerte par l'Ensemble Sillages

L’Ensemble Sillages a donné carte blanche à Javier Elipe pour le choix des couleurs instrumentales qui se font entendre dans Résonances des Imagiers, la suite instrumentale qu’il a imaginée pour cette émission, une composition pour 7 instruments, qui associe les cordes, les bois, les cuivres, les percussions, l’accordéon.

Pas la moindre électronique dans cette nouvelle page, mais la technologie est présente d’une autre manière, elle est directement liée au processus d’écriture, puisque Javier Elipe a utilisé un logiciel d’orchestration (le logiciel Orchidea) qui lui permet d’obtenir différents prismes d’un même son et de varier la palette de couleurs.

Oswald Wirth

Javier Elipe est un esprit curieux qui lit beaucoup. Bien que non spécialiste du tarot et des sciences occultes, il est tombé par hasard sur le livre du dessinateur Oswald Wirth, auteur d’un Tarot des imagiers du Moyen-Âge

La façon dont Oswald Wirth joue avec certains archétypes , certains symboles, a retenu son attention. Elle est finalement assez proche de sa façon à lui, compositeur, de jouer avec les archétypes sonores, de répéter un motif musical en le transformant à l’envi.

Le cinéma

Javier Elipe est un passionné d’images, de cinéma, et il a conçu plusieurs musiques pour le cinéma, pour Entr’acte de René Clair, pour Diable, Ecoute de Clio Simon et pour Outer Space de Peter Tscherkassky. 

Il a écrit une thèse de doctorat sur la partition de Martin Matalon pour Metropolis, le film de Fritz Lang

Cette passion pour l’image n’est pas si ancienne dans son parcours : elle lui est venue alors qu’il avait déjà une vingtaine d’années.

Javier Elipe ne se dit pas relié à la scène musicale espagnole. Il a quitté son pays en 2006, et se sent à présent bien intégré à la scène musicale française. Il vient de s’installer à Marseille. Il collabore avec l’Université d’Aix/Marseille où il enseigne la composition à l’image.Il garde aussi un lien à l’IRCAM parisien

Musiques additionnelles, toutes de Javier Elipe :

  • Praxis AB(2012)
    Pour clarinette basse, violoncelle et électroniques. 15 minutes. Création : 29 Mars 2012 – Théâtre PITOËFF (Genève – Suisse).
  • Frequencies of … / Ensemble (2013)
    Concertino pour tuba soliste, 10 instruments et électronique et temps réel. 12 minutes. Création: 6 juin 2013 – Studio Ansermet (Genève - Suisse)
  • Hollywood Extra (2015) 
    Pièce 6 percussions et électronique, qui accompagne le film _Entr’acte, de René CLAIR. 35 minutes. Création:_ 12 novembre 2015 – Théâtre Hautepierre (Strasbourg). Percussions de Strasbourg, Commande d’État.
  • Sixnomie (2018)
    Pour flûte, hautbois, clarinette, basson, trompette, trombone et électronique. Commande du Festival ENSEMS (Valencia, Espagne) avec l’ensemble 2e2m. Création, le 21 avril 2018. 
  • Outer Space (2019)
    Commande du réseau ULYSSES pour guitare électrique, piano, saxophone et percussion pour le film « Outer Space » de Peter Tscherkassky. Ensemble « Nikel ». Création : 19 juin 2019, festival « Ircam-Manifeste », à la grande salle du centre Pompidou. 
L'équipe de l'émission :