Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 31 mars 2018
30 min

" Pentamerone " de Dahae Boo pour quatuor à cordes (Diffusion intégrale et portrait de la compositrice)

Pentamerone, c’est le titre qu’a choisi la jeune compositrice coréenne Dahae Boo pour nommer sa suite de miniatures imaginée pour les cordes du Quatuor Béla ! Les musiciens ont découvert la musique de Dahae Boo à cette occasion.

" Pentamerone " de Dahae Boo pour quatuor à cordes (Diffusion intégrale et portrait de la compositrice)
Le Quatuor Béla en compagnie de la compositrice Dahae Boo, © Radio France / Anne Montaron

« Pentamerone » de Dahae Boo pour quatuor à cordes  
Interprété par le Quatuor Bela :  
Julien Dieudegard et Frédéric Aurier, violons - Julian Boutin, alto et Luc Dedreuil, violoncelle  
Création enregistrée le 14 mars 2018 à Radio France

Diffusion intégrale et portrait de la compositrice

Nos miniatures de la semaine ont accueilli Pentamerone, une musique de la compositrice coréenne Dahae Boo

Elle termine cette année ses études de composition au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris.
Cela fait à peine six ans qu’elle vit en France. Elle n’avait aucune idée de la langue française auparavant, pourtant, elle a tenu à s’exprimer en français pour évoquer sa musique et sa belle rencontre avec les musiciens du quatuor Béla avec qui elle a collaboré pour l’occasion. 

Pentamerone est le troisième quatuor à cordes de Dahae Boo. Les cordes lui parlent, c’est évident !

Le quatuor Béla n’avait jamais entendu parler de Dahae Boo ni de sa musique.
Dahae Boo, c’est vrai, est une jeune compositrice mais elle a déjà collaboré avec plusieurs ensembles, par exemple l’EIC, l’Ensemble Divertimento, le quatuor Prometeo et l’Ensemble Essenz de Berlin. Sa musique a été jouée également l’année dernière à l’IRCAM dans le cadre du festival Manifeste. Il n’empêche que pour le quatuor Béla, sa musique était une découverte. 

Frédéric Aurier nous décrit ce soir les étapes qui ont permis aux musiciens d’entrer pas à pas dans l’écriture de Dahae Boo.

Dans notre studio ce 14 mars 2018, la musique a donc pris forme, elle s’est affinée grâce aux échanges entre compositeur et musiciens. Le résultat, ce sont cinq pièces aux humeurs très différentes, comme le sont les cinq contes, les cinq Jours du Pentamerone italien, le Conte des Contes du 17ème siècle de Giambattista Basile.

Chaque jour a sa couleur, et le quatuor à cordes se présente en effet sous un éclairage différent, en variant les modes de jeu et les expressions.

Avec Dahae Boo, nous entrons aujourd’hui dans son atelier de composition, ou plutôt nous survolons les étapes de son parcours, depuis la petite fille de Corée, jusqu’à la compositrice qu’elle est devenue.

Retour sur images ! des images d’enfance d’abord : une fascination passagère pour le violon, l’apprentissage de la musique classique occidentale au piano, puis les premières compositions, la découverte de la musique traditionnelle coréenne à l’Université, les études de composition au Japon, puis en France aux côtés de Frédéric Durieux.

Cette année, Dahae Boo passe son Prix de composition au CNSMdP. Pour ce Prix, elle a composé une pièce pour soprano, ensemble et électronique. Elle travaille aussi en ce moment sur une composition pour deux accordéons et électronique.

Dahae Boo ne rêve jamais (c’est ce qu’elle dit…), mais son rêve serait d’être un jour contente de la musique qu’elle écrit !

Musiques en plus :

1) Cinq fragments pour Violon, Violoncelle et Accordéon (2014)
- Violon Eun-joo LEE, Violoncelle Minji Choi, Accordéon Fanny vicens

2) Fernweh pour quatuor à cordes et la percussion (2015)
- Violon I, Jeanne-Marie Conquer - Violon II, Diego Tosi - Alto, Odile Auboin - Violoncelle, Pierre Strauch - Percussion, Samuel Favre

3) Blink ! pour ensemble ( 2016)
- Orchestre du CNSM de Paris

4) Nori pour Deagum, Violon et Piano (2017)
- Daegu Dasom Baek, Violon Ui-Yeon Hong, Piano Jared Redmond.

Les invités :
L'équipe de l'émission :