Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 3 mars 2018
30 min

« Liphyra » pour piano et électronique de Lara Morciano (Diffusion intégrale et portrait de la compositrice)

Liphyra, c’est le titre de la musique qui va se faire entendre toute cette semaine dans Création Mondiale : cinq tableaux imaginés par la compositrice et pianiste d’origine italienne Lara Morciano

« Liphyra » pour piano et électronique de Lara Morciano (Diffusion intégrale et portrait de la compositrice)
Lara Mociano par Luc Hossepied et papillon Liphyra brassolis
  • « Liphyra » pour piano et électronique de Lara Morciano
    Interprété par Lara Morciano, piano et José Miguel Fernandez, Réalisateur en Informatique musicale
    En partenariat avec le Centre National de Création Musicale La Muse en Circuit
    Création enregistrée le 2 février 2018
Logo La Muse en Circuit
Logo La Muse en Circuit

Diffusion intégrale et portrait de la compositrice

Avec la pianiste-compositrice  Lara Morciano, nous sommes entrés cette semaine dans une exploration du piano.
C’est un piano particulier qui se fait entendre dans nos miniatures contemporaines : un piano plus plus plus !
Un piano augmenté ou dédoublé, prolongé par des transducteurs, la captation des gestes de la pianiste par l’ordinateur et les traitements électronique en temps réel.
Pourtant, dans notre studio au moment de l’enregistrement, il n’y avait qu’un pianiste, la compositrice elle-même !
Car c’est comme pianiste concertiste que Lara Morciano a commencé sa carrière de musicienne (d’ailleurs pour se chauffer les doigts le jour de l’enregistrement de ses miniatures, elle a laissé couler sur le clavier la musique de Chopin…)

Ce piano classique, Lara Morciano l’a complétement laissé de côté pour imaginer sa nouvelle composition Liphyra.

José Miguel Fernandez au studio 106
José Miguel Fernandez au studio 106, © Radio France / Anne Montaron

Quand je dis que la pianiste était seule dans notre studio le jour J, je cache une partie de la réalité de Liphyra, car cette nouvelle pièce met à contribution l’électronique en temps réel et donc un Réalisateur en Informatique Musicale : le compositeur José Miguel Fernandez.
Liphyra est donc un authentique duo, une performance à deux !
Les cinq mouvement de Liphyra sont cinq déclinaisons de ces jeux d’interaction entre un piano acoustique et un piano virtuel, ce sont cinq métamorphoses du papillon le Liphyra.
Toute la musique de ces cinq miniatures n’a pas été exactement réalisée en temps réel : il y avait aussi dans l’ordinateur de José Miguel Fernandez quelques programmations réalisées, enregistrées pendant une résidence de trois jours à la Muse en Circuit, Centre de Création Nationale basé à Alfortville.

L’interaction est devenue depuis quelques années déjà l’idée fixe, ou plutôt le coeur du travail de Lara Morciano. Elle a fait dialoguer beaucoup d’instruments de musique avec l’électronique, mais c’est la première fois dans Liphyra qu’elle met face à face l’électronique et son instrument de prédilection, le piano.
Cette émission nous fera entendre d’autres explorations de ce type, pour flûte et électronique, violon et électronique, cinq solistes et électronique.
Lara Morciano travaille de plus en plus avec l’image, associée au son, et sur des formes scénographiques. Sa pièce Estremo d’Ombra jouée lors du festival Présences en 2016 sollicitait par exemple tous les sens du spectateur par le truchement d’une mise en espace et d’un travail sur la lumière.
Elle travaille en ce moment avec l’ensemble Hanatsu Miroir sur une pièce qui va dans ce sens.
Cette dimension lui vient de son intérêt pour les études cognitives, l’analyse de la perception des auditeurs d’une pièce.

travaux en cours :

Lara Morciano est en train de terminer une thèse de doctorat en collaboration avec l’IRCAM et le CNSMdP

Lara Morciano et José Miguel Fernandez au studio 106
Lara Morciano et José Miguel Fernandez au studio 106, © Radio France / Anne Montaron

programmation musicale:

Embedding tangles, pour flûte et électronique en temps réel, flûtiste Mario Caroli (Concert du Festival Présences 2016)
Réalisation informatique musicale Ircam : José Miguel Fernandez

Estremo d’ombra, pour  5 solistes et électronique en temps réel flute, sax, trombone, altro et contrebasse (Mario Caroli, Claude Delangle, Benny Sluchin, Garth Knox et Nicolas Crosse)
commande Ircam-centre Pompidou et de La Biennale de Venise
Réalisation informatique musicale Ircam : José Miguel Fernandez

Raggi di stringhe, pour violon et électronique en temps réel, violoniste Hae-Sun Kang.
Commande Ircam-Centre Pompidou
Réalisation informatique musicale Ircam : José Miguel Fernandez

Nel cielo appena arato , pour grand ensemble, Ensemble intercontemporain,  direction Jean Deroyer
Commande de l’Ensemble Intercontemporain

Prochaine création de Lara Morciano:

Taygeta pour percussions, transducteur et captation gestuelle, le 23 juin à Strasbourg

L'équipe de l'émission :