Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 2 septembre 2017
30 min

« Les petites choses terrestres et célestes » de Jonathan Pontier (diffusion intégrale et portrait)

Les Alla Breve de France Musique ouvrent une nouvelle saison sous un nom nouveau : "Création mondiale". Cette semaine, nos miniatures sont signées Jonathan Pontier et elles sont jouées par l'Ensemble K/D/M, dédicataires de la pièce !

« Les petites choses terrestres et célestes » de Jonathan Pontier (diffusion intégrale et portrait)
Le trio KDM et Jonathan Pontier en enregistrement au studio 107, © Radio France / Dimitri Scapolan

« Les petites choses terrestres et célestes » de Jonathan Pontier
pour trois musiciens
Ensemble K/D/M :
Gilles Durot et Victor Hanna, percussions
Anthony Millet, accordéon
Création enregistrée le 23 juin 2017 à Radio France

Partition Les petites choses terrestres et célestes de Jonathan Pontier
Partition Les petites choses terrestres et célestes de Jonathan Pontier, © Radio France / Dimitri Scapolan

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

La suite de Jonathan PontierLes Petites Choses terrestres et célestes va nous révéler aujourd’hui sa cohérence, sa logique interne. Elle va surtout mettre en évidence le caractère inclassable de l’univers de ce compositeur de 40 ans, très énergique et inventif, venu d’abord à la musique par le rock.Jonathan Pontier aime dire qu’il est amateur de tout et qu’il compose des improvisations, lui qui par ailleurs se met facilement à l’instrument. Guitariste, pianiste et manipulateur d’informatique musicale, tous les moyens sont bons pour explorer !

La musique des Petites choses terrestres et célestes est écrite d’un bout à l’autre mais elle a jailli d’une journée d’improvisation du trio K/D/M. L’accordéoniste Anthony Millet, les percussionnistes Gilles Durot et Victor Hanna ont donné à l’imagination de Jonathan Pontier l’engrais qu’il lui fallait !
Ensuite, il y a eu les contraintes de durée propres à nos miniatures radiophoniques, des contraintes plutôt strictes, auxquelles Jonathan Pontier a dû se plier, lui le prolifique !

Les Petites choses terrestres et célestes sont sous titrées « Bréviaire calendaire surréel ». C’est un semainier dans lequel le compositeur projette sa façon de vivre le temps qui passe et l’avancement de l’écriture. La musique est introduite par quelques sentences, différentes chaque jour. Sentences d’un artisan horloger à son disciple (c’est dans un atelier d’horlogerie que Jonathan Pontier situe sa fable), mais qui peuvent être aussi les conseils donnés par un professeur à un élève, ou les injonctions que le compositeur se donne à lui-même, au moment du labeur quotidien.

La fable qui accompagne la musique commence sur ces mots :

Il ne pouvait s’empêcher d’avoir les yeux rivés aux lettres d’or du vieux livre à la couverture de cuir.
Cela faisait au moins cinq minutes qu’il le contemplait ardemment, avec l’envie du mystère.
Puis, n’en pouvant plus, il s’en empara, erra au hasard dans quelque recoin reculé de la bibliothèque, s’agenouilla, et lut pour lui-même au hasard, quelque part au hasard, dans ce qui ressemblait à une fable
: "A toi qui a des yeux pour regarder, des oreilles pour écouter, un coeur pour sentir !”

C’est ainsi que parlait l’horloger à son jeune disciple,
“Il se peut que parfois, l’alignement des astres soit aussi resserré que les activités de ton calendrier !
Certes les jours passent vite, il faut, sans plus attendre, savoir faire rimer, dans ton coeur et ton esprit,
les deux pôles que constituent l’action et la contemplation ! Le calendrier est un levier, et non un maître ! Ainsi que l’horoscope est une science, et non quelque devinette pour quotidien gratuit !

Chaque jour de la semaine, un extrait de cette fable a été lue par le compositeur iranien (ici presque conteur) Alireza Farhang. Car la musique de cette suite va ensuite voyager en Iran ! Cette émission nous fait par ailleurs entrer dans l’atelier de composition de Jonathan Pontier ; un atelier joyeux, sans barrières stylistiques, à l’image de ce compositeur investi aussi dans la pédagogie, la pratique amateur, et l’activité de producteur.

Musiques additionnelles (Toutes de Jonathan Pontier)

L’ Ecorce et le Noyau (2007) pièce radiophonique (Prix Italia 2007)
Avec : Olivier Constant, Damien Bigourdan, Elise Caron, Maryseult Wieczorek, Michaël Grébil, Christophe Monniot, Christian Toucas, Alexandre Authelain, Florent Jodelet.
Quintette à cordes KLIMT

Artefaxxx (2005) pour quintette à vents
Interprété par Calefax

AkouAriOm (2011) pour trio rock, trio à cordes, trio de bois, trio de cuivres et percussion
Par le Trio Kafka, et l’Ars Nova Ensemble, dirigé par Philippe Nahon.

Bonus Krak (JazzMüzzik für Stockhausen) (1998) pour ensemble de saxophones
Interprété par l’Ensemble de saxophones du CNSM de Paris

Délire-Démo (2000)
Interprété par Jonathan Pontier : voix, textes, OMNI
(® OMNI, ou OMNI-Moullet, est un instrument électronique développé par Patrice Moullet à l’AEM-Patrice Moullet)