Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 9 septembre 2017
30 min

" J'irais comme un torrent furieux " de Elsa Biston (diffusion intégrale et portrait)

La compositrice de la semaine dans nos miniatures contemporaines est Elsa Biston. Pour notre émission et pour l'ensemble l'Instant Donné, elle a imaginé en mars 2016, une suite de miniatures bruissantes et portées par un élan, baptisées "J'irais comme un torrent furieux".

" J'irais comme un torrent furieux " de Elsa Biston (diffusion intégrale et portrait)
Elsa Biston par Marion Brunet et portrait de Georg Büchner par J Hoffman (Domaine public)

« J’irais comme un torrent furieux » de Elsa Biston
Pour ensemble instrumental et électroacoustique
Ensemble l’Instant Donné
Direction Philippe Régana
Rediffusion de la création enregistrée le 11 mars 2016 à Radio France

Diffusion intégrale et portrait de la compositrice

Création mondiale dessine ce soir le portrait d’Elsa Biston. Nos miniatures de la semaine ont révélé sa double vocation : cette compositrice est aussi directrice artistique des concerts et enregistrements de France Musique.

Pour l’enregistrement de son Alla Breve à Radio France le 11 mars 2016, elle a porté les deux casquettes puisqu’elle a dirigé l’enregistrement de sa propre composition. C’est elle donc qui orientait l’interprétation des musiciens et la prise de son.
Pour cet enregistrement dans nos murs, Elsa Biston avait sollicité les musiciens de l’Ensemble l’Instant Donné avec lequel elle a collaboré plusieurs fois comme directrice artistique. Elle se trouvait donc en terrain familier.

La pièce d’Elsa Biston sollicite l’ensemble dans sa totalité avec une originalité : elle double la flûte et la percussion. Par ailleurs, l’électroacoustique intervient dans la partie centrale de la composition.

« J’irais comme un torrent furieux », c’est le titre qu’Elsa Biston a choisi pour cette suite en cinq mouvements. Elle nous révèle aujourd’hui les références cachées derrière ce titre : un poème en langue arabe de Al Mutanabbi traversé par le mouvement d’armées en guerre, et la nouvelle de Georg Büchner "Lenz", qui suit les errances du poète Lenz : deux façons d’avancer vers son destin, deux allures humaines , voire poétiques …

Ce portrait donne la parole à Elsa Biston. Nous entrons dans son atelier de compositrice.
Elle aborde sa façon d’envisager la matière sonore, de créer des plans en ajoutant au jeu des instruments des sons préenregistrés. Elle nous parle aussi de l’importance des indications que le compositeur fait figurer sur la partition.