Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 19 mai 2018
30 min

" I nalt be clode on the frolt " de Mikel Urquiza (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Dans Création Mondiale cette semaine ; une voix, celle de Marion Tassou, et les neuf instrumentistes de l’Ensemble l’Instant Donné au complet, interprètes d’un tout nouveau cycle de chansons de Mikel Urquiza au titre énigmatique : "I nalt be clode on the frolt" !

" I nalt be clode on the frolt " de Mikel Urquiza (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Les membres de L'instant Donné et Mikel Urquiza au milieu, par Rémy Jannin

« I nalt be clode on the frolt » de Mikel Urquiza
pour soprano et ensemble
Interprété par Marion Tassou, soprano et l’Ensemble l’Instant Donné
Création enregistrée le 17 avril 2018 à Radio France

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Les Chansons de Mikel Urquiza nous emmènent dans l'univers des petites annonces.
Au commencement de l'aventure, il y a une petite annonce perdue dans une œuvre de Helmut Lachemann : Got lost
Le ton du cycle est léger. Mikel Urquiza a l'humour chevillé au corps, chose qu'il a pu partager avec le compositeur Gérard Pesson auprès de qui il a étudié la composition au CNSMdP. D'ailleurs, ce cycle lui est dédié.

Mikel Urquiza a passé un certain temps sur la toile à chercher des petites annonces susceptibles d'éveiller son imagination. Il en a retenu quatre dans lesquelles les hommes et femmes qui s'y expriment recherchent ou vendent des objets. Il y a aussi une petite annonce tout droit sortie d'un site de rencontre : Cherche Femme !

Pour refermer le cycle, Mikel Urquiza a renoncé au texte et même aux instruments.
Il s'est souvenu d'un texte de Thoreau anti-consommation : "Le vent qui souffle est la seule chose qu'on connaisse" et nous propose une pirouette poétique, une façon de suggérer le vent par un geste simple et pas si évident à réaliser en même temps : la chanteuse et les musiciens doivent souffler dans leurs mains pendant deux minutes. Privés de leurs instruments, ils se retrouvent soufflants, dans une relation presque primitive au geste sonore !

Le 17 avril, dans notre studio, neuf musiciens (l'ensemble l'Instant Donné au complet), une chanteuse (Marion Tassou), mais pas de chef puisque c'est une particularité de l'ensemble l'Instant Donné.
Par contre, Rémy Jannin, le directeur artistique de l'ensemble était là pour assister à l'éclosion de cette nouvelle pièce de Mikel Urquiza. Il évoque pour nous ce soir les relations privilégiées que l'ensemble a tissées avec le jeune compositeur espagnol et avec la soprano Marion Tassou.

Mikel Urquiza est un musicien nomade. Ses études de composition l'ont mené de Bilbao à Saint Sebastian (Pays Basque espagnol), puis à Paris et à Rome (Villa Médicis). Aujourd'hui, il vit à Munich et a déjà plusieurs projets de création en Allemagne. Parmi eux, une pièce vocale taillée sur mesure pour une voix familière : celle de Sarah Maria Sun.
La voix, c'est évident, occupe depuis toujours une grande place dans la musique de ce jeune compositeur.

Cet été, le festival de San Sébastian accueillera la création de son quintet avec piano, joué par Noémia Rodiles et le quatuor Cosmos.

Musiques en plus :

Helmut Lachenmann
Got lost
Interprété par Sarah Maria Sun, soprano et Jan Philip Schulze, piano
CD Label Mode

De Mikel Urquiza :

- Belarretan (2014) pour guitare et électronique
Bertrand Chavarría Aldrete, guitare

- Indicio (2016), pour quatuor à cordes
Quatuor Diotima
(enregistrement du Festival Pontino)

- Opus vermiculatum (2017)
Ensemble Mosaik dirigé par Enno Poppe (A la Kulturbrauerei de Berlin)

- Ikusia ikusirik (2016)
Orchestre de Musikene, direction Arturo Tamayo

L'équipe de l'émission :