Dimanche 28 juin 2020
30 min

« Forest gazing » de Carol Robinson (Diffusion intégrale et portrait de la compositrice)

Pour Création Mondiale et les musiciennes du quatuor Impact, la compositrice et clarinettiste Carol Robinson a imaginé une suite instrumentale pour clarinette birbyne (clarinette lithuanienne) et quatuor à cordes, qui nous fait voyager au coeur de la forêt : "Forest Gazing".

« Forest gazing » de Carol Robinson (Diffusion intégrale et portrait de la compositrice)
Quatuor Impact et Carol Robinson à Radio France, © Anne Montaron

« Forest gazing » de Carol Robinson
Pour quatuor à cordes et birbyne (clarinette)  
Carol Robinson, birbyne  
Interprété par le Quatuor Impact : Irène Lecoq et Szuhwa Wu : violons, Julia Robert : alto & Anaïs Moreau : violoncelle  
Création enregistrée à Radio France le 14 mars 2020

La pièce est dédiée au joueur de birbyne lithuanien : Darius Klisys

Diffusion intégrale et portrait de la compositrice :

Dans Création Mondiale, pour notre dernier portrait de la saison, nous sommes en compagnie de la compositrice d’origine américaine Carol Robinson, également clarinettiste. Sa musique a ponctué toute cette semaine les programmes de France Musique : cinq tableaux, cinq rêveries, cinq évocations de la forêt, pensées pour un quintet instrumental ; la clarinette lituanienne, le birbyné, joué par la compositrice, et le quatuor à cordes. Carol Robinson a collaboré avec le quatuor Impact créée par l’altiste Julia Robert : quatre musiciennes très engagées dans la création.

Les spécificités sonores du birbyné font de cet instrument l’allié idéal du quatuor à cordes. Les musiciennes du quatuor ont tout de suite été sous le charme de cet instrument, et la collaboration a été très fluide, dès le début.

La première lecture s’est faite ensemble, en amont de la session d’enregistrement, qui a débuté sur une improvisation car les cinq musiciennes sont toutes improvisatrices.

Carol Robison et le Quatuor Impact à Radio France
Carol Robison et le Quatuor Impact à Radio France, © Anne Montaron

" Forest Gazing " est dédiée à un joueur de birbyne connu en Lituanie, Darius Klisys qui joue autant le répertoire baroque que la musique d’aujourd’hui.

En Lituanie, pays où la compositrice va de plus en plus souvent, il y a beaucoup de forêts… et c’est à la forêt que Carol Robinson rend hommage dans sa suite " Forest Gazing ".

Chaque mouvement de la suite est une façon d’observer attentivement (gazing) les éléments de  la forêt.

Regard sur le tapis des forêts dans Soft of Ages (1), regard sur les écorces des arbres dans Battle Scars (2), regard sur les rais de lumière entre les arbres dans Shadow Dancing (3), regard vers la cime des arbres avec Ode (4) et enfin regard d’un oiseau imaginaire au-dessus de la canopée des arbres avec le dernier tableau From above.

L'équipe technique, le Quatuor Impact, Carol Robinson et Anne Montaron
L'équipe technique, le Quatuor Impact, Carol Robinson et Anne Montaron, © -

La musique de " Forest Gazing " a été montée collectivement pendant ce mois de juin par la compositrice et l’équipe de son de la radio, mais en mode confiné, chacun chez soi. Grande prouesse technique !

Pour la compositrice, comme pour beaucoup d’entre nous, le confinement a été éprouvant. L’envie de composer et de créer a été suspendue… 

Heureusement, Carol Robinson a gardé le contact avec son instrument, la clarinette, et c’est la musique de Telemann et Mozart qui l’a accompagnée pendant cette période « endeuillée » (ce sont les mots de la musicienne).

En suspens sur ces trois mois, une collaboration avec Césaré (le CNCM de Reims) et l’Abbaye de Royaumont : Facettes du Feu et de l’Eau pour six musiciens, chœur d’enfants, électronique, danse et vidéo… qui verra le jour la saison prochaine.

Carol Robinson devait aussi participer au festival Manifeste à l’IRCAM en ce mois de juin pour jouer la musique d’Eliane Radigue (OCCAM OCEAN). Le concert est reporté au 13 septembre prochain.
Beaucoup de point communs circulent entre la musique d’Eliane Radigue et celle de Carol Robinson, notamment l’attention portée aux timbres et aux vibrations.

Mais ce qui frappe dans la musique de Carol Robinson c’est d’abord le souci du geste. Et ce n’est pas un hasard… car Carol Robinson danse depuis toujours et travaille beaucoup avec la danse.

Musiques en plus :

BLACK ON GREEN (2015)  pour contrebasse et électronique en tri-phonie
Interprété par Charlotte Testu, contrebasse & Charles Bascou, RIM

NACARAT (2015) pour guitare électrique et électronique en quadriphonie
Interprété par Serge Teyssot-Gay, guitare & Carl Faia, RIM

CREASES (2010) pour contrebasse, percussions, voix et traitement
(Musique pour un spectacle de dance)
Interprété par Marc Marder, contrebasse, Françoise Rivalland, percussions & Florent Castellani, Rémi Chanaud, Moea Latrille, Baptiste Marie, Elodie Royer, Emmanuel Sabroux, voix

LIGHT TOUCHES (2007) (enregistrement de l'émission "A l’improviste")
Improvisation avec Mike Ladd, voix / Carol Robinson, birbyne / Dave Randall, guitare & Dirk Rothbrust, batterie

CONFINEMENT BASES (2020) pour clarinette basse et traitement en temps réel
Interprété par Carol Robinson, clarinette basse & Charles Bascou, RIM

L'équipe de l'émission :