Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 22 septembre 2018
29 min

« Five Dolly Shots » de Pierre-Yves Macé (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Dans nos miniatures contemporaines cette semaine, un quatuor de sonneurs réuni autour d’Erwan Keravec. Pour eux, Pierre-Yves Macé a composé cinq instantanés bien sonores ( !) qu’il a baptisés Five Dolly Shots.

« Five Dolly Shots » de Pierre-Yves Macé (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Les Sonneurs en enregistrement à la Seine musicale et Pierre-Yves Macé (par Camille Tauveron) en vignette, © Soizic Noël

« Five Dolly Shots » de Pierre-Yves Macé
Pour biniou, cornemuse écossaise, bombarde et trélombarde  
Par le Quatuor Sonneurs :  Erwan Keravec, Mickael Cozien, Erwan Hamon, Guénolé Keravec
Création enregistrée dans les studios de la Seine Musicale à Boulogne le 12 juin 2018

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Le portrait de ce soir se décline à plusieurs voix, la voix du compositeur Pierre-Yves Macé et celle des sonneurs réunis autour de Erwan Keravec dans les Five Dolly Shots qui nous ont accompagnés toute cette semaine.

Le quatuor Sonneurs est né en 2015 au moment où Erwan Keravec a voulu étendre son envie de nouvelles musiques au de-là de la seule cornemuse. Le quatuor réunit donc les quatre instruments de la tradition sonnée bretonne ; cornemuse, trélombarde, bombarde et biniou. Erwan Keravec a entrepris de constituer des programmes de concerts à partir des commandes passées aux compositeurs. Car le quatuor offre aux compositeurs un beau terrain de jeu !
L'aventure a commencé il y a trois ans avec Wolfgang Mitterer, et s'est poursuivie avec Bernard Cavanna, Samuel Sighicelli et Susumu Yoshida.
Pierre-Yves Macé à son tour a relevé le défi. Il a imaginé cinq instantanés dans lesquels les instruments sont comme métamorphosés. Pris dans le jeu d'ensemble (beaucoup d'homorythmie dans ces pièces), ils sonnent comme un grand synthétiseur, un méta-instrument. Le compositeur a emmené le quatuor vers l'électronique !

Chaque instantané a son climat, sa couleur :
° Re-commencer (Dolly Shot n°1) est évidemment un éloge de la répétition. Le compositeur s'est souvenu en la composant de l'ouvrage éponyme de Mathieu Potte Bonneville.
° Chaconne-express (Dolly Shot n°2) met au défi les musiciens, puisque les respirations sont rares ! Ils ne sont pas prêts de l'oublier...
° Torsions (Dolly Shot n°3) est une étude sur le glissando
° Ne pas s'arrêter (Dolly Shot n°4) est un miroir à la n°1. C'est une fausse fin, elle aurait pu d'ailleurs clore le cycle...
° C'est Borne à l'Infini (Dolly Shot n°5) qui referme la suite avec ses accents élégiaques (Pierre-Yves Macé a songé en l'écoutant à certaines cérémonies funéraires du Vietnam, avec hautbois et flûtes). Borne à l'Infini est un post-scriptum. Le compositeur a repris à son compte le bel oxymore de Mallarmé dans Un coup de Dés jamais n'abolira le hasard...

La musique de Pierre-Yves Macé est toujours surprenante et vivifiante ! Ces miniatures ne dérogent pas à la régle. Si le Breton qui est en lui avait au départ quelques réserves vis à vis de la musique traditionnelle bretonne et la famille d'instruments joué par le quatuor Sonneurs, il a su détourner les instruments, tout en renouant avec une forme qui lui est chère, la miniature. Gérard Pesson a par exemple pu autrefois rythmer ses émissions "Boudoirs et autres" avec quelques virgules musicales de Pierre-Yves Macé.

Les Sonneurs à la Seine musicale en juin 2018
Les Sonneurs à la Seine musicale en juin 2018, © Radio France / Soizic Noël

Ces Five Dolly Shots vont être rejouées au concert le 25 octobre à l'Eglise Saint-Merry, à Paris. Les musiciens auront la liberté de ne pas jouer tout le cycle. Ils pourront aussi intercaler entre ces instantanés d'autres pièces : procédé familier chez Pierre-Yves Macé puisqu'il cultive l'idée d'œuvre ouverte, de laboratoire et de work in progress. C'est le cas du cycle "Song Recycle, pour piano et Haut-Parleur" ouvert en 2010...

Dans l'atelier du compositeur, les chantiers ne manquent pas : d'abord un opéra-poème sur le poème de Mallarmé déjà cité plus haut.
La création approche : ce sera le 5 novembre à Brive-Tulle, puis à Bobigny en décembre dans le cadre du festival d'Automne, festival qui accueillera également en création le 26 octobre sa pièce Rumorarium dans la version de l'EIC.

Et puis...à paraître en décembre : un disque monographique "Rhapsodie sur fond vert" sur le Label Brocoli

Musiques en plus :

Erwan Keravec
« Sans titre provisoire »
Extrait du CD Sonneurs
REF Buda Musique

CD Sonneurs Erwan Keravec
CD Sonneurs Erwan Keravec, © Buda

Chansons Migrantes (2017)
Orchestre de chambre de Paris
Les Cris de Paris 

Suite no 3 (Encyclopédie de la parole) (2017)
Bianca Ianuzzi, voix
Denis Chouillet, piano 

Song Recycle  (2010-…)
Denis Chouillet, piano

Nénuphars (2013)
Cédric Jullion, flûte
Elsa Balas, alto 

Finsteren Zeiten (2016)
Cédric Jullion, piccolo
Elsa Balas, alto
Nicolas Carpentier, violoncelle
Archive sonore : voix de Bertolt Brecht récitant son poème An die Nachgeborenen

Rhapsodie sur fond vert (2018)
Maitane Sebastian, violoncelle

L'équipe de l'émission :