Samedi 22 juin 2019
29 min

« Electronic Introspections 1 » pour piano et dispositif électronique de Daniel Cabanzo (Diffusion intégrale)

Introspections électroniques 1, c’est le titre de notre création mondiale cette semaine : une suite de pièces du compositeur colombien Daniel Cabanzo, imaginée pour le duo que le compositeur forme avec le pianiste Jean-Marie Cottet.

« Electronic Introspections 1 » pour piano et dispositif électronique de Daniel Cabanzo (Diffusion intégrale)
Daniel Cabanzo par Deborah Lopatin et Jean-Marie Cottet @ youtube

« Electronic Introspections 1 » pour piano et dispositif électronique de Daniel Cabanzo
Avec Jean-Marie Cottet, piano    
Création enregistré au Studio de Meudon le 20 mai 2019

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Daniel Cabanzo et Jean-Marie Cottet en enregistrement au Studio de Meudon
Daniel Cabanzo et Jean-Marie Cottet en enregistrement au Studio de Meudon, © Radio France / Pierric Charles

Daniel Cabanzo est colombien. Il vit en France depuis une dizaine d’années.
La musique est entrée dans sa vie quand il était enfant grâce à un oncle. Il a joué de l’orgue électrique, de la guitare électrique (inévitable au moment de l’adolescence) et du violoncelle.
Il a ensuite souhaité se consacrer à la composition, et c’est à cette fin qu’il a quitté la Colombie pour la France.
Là, il est allé de conservatoire en conservatoire, de studio en studio (Centres Nationaux de Création Musicale, puis GRM et IRCAM).
Il a eu la chance d’être guidé dans ses recherches par quelques grands compositeurs pédagogues tels que Edith Canat de Chizy, Denis Dufour, Daniel Wood, Yan Maresz, Eric Daubresse, Michael Jarrell, Luis Naon…
Venu à la composition sur le tard, Daniel Cabanzo n’en finit pas d’explorer !

Pour le pianiste Jean-Marie Cottet, qui avait déjà joué dans le passé une pièce de lui, pianiste régulier de l’ensemble Court-Circuit, Daniel Cabanzo a imaginé une suite de miniatures dans lesquelles le piano dialogue avec l’électronique. D’ailleurs ces pièces sont un vrai quatre mains. Elles mettent à contribution le pianiste et le compositeur, assis derrière son dispositif électronique.
La suite décline 5 façons d’envisager ce dialogue. La machine entre comme une loupe à l’intérieur du piano : le titre d’Instrospections prend ici tout son sens.
Ces introspections sont un joli pendant aux Liphyra de Lara Morciano, entendus dans cette émission il y a deux semaines.

Actualités de Daniel Cabanzo :
Daniel Cabanzo travaille sur un doctorat de Musicologie dans le cadre de ses recherches à  l’IRCAM, en collaboration avec la Sorbonne. Ce doctorat porte sur la musique mixte et s’interroge que les possibilités de créer des matériaux électroniques à parti de l’écriture instrumentale.

Musiques en plus (toutes de Daniel Cabanzo)

In the inside (2011)
Pièce électroacoustique
Création CRR de Paris - Auditorium Marcel Landowski

Visible(non)visible (2012)
Ensemble Court Circuit
Conductor: Sophie Chiu
Flûte: Anne Cartel  / Clarinette: Pierre Dutrieu / Percussion: Ève Payeur / Violoncelle: Renaud Déjardin / Violon: Alice Bourlier

Post tenebras spero lucem (2014)
Pour grand ensemble
Orchestre du PSPBB
Conductor: Alain Louvier

(Marginal situations) Hidden lines in electrical dimensions. (2015)
Pièce pour accordéon et dispositif en temps réel
Accordéon: Jean-Etienne Sotty
Création Centre Pompidou Avril 2015 - Cursus de l’IRCAM.

Correlations (2018)
Commande de l’Ensemble Awkas:
Flute: Tatiana Timonina / Saxophone: Bera Romairone / Harp: Alina Traine / Violin: Gonzalo Arguello / Cello: Emmanuel Acurero / Piano: Fernando Palomeque / Percussion: Román Bayani
Conductor : Alex Nante
Création Fondation L'Abri | Geneva, Switzerland | October 2018

Les invités :
L'équipe de l'émission :