Dimanche 24 janvier 2021
30 min

« Ecrits sur l’eau » pour piano de Madeleine Isaksson (diffusion intégrale et portrait de la compositrice)

Dans Création mondiale cette semaine, « Ecrits sur l’eau » de la compositrice Madeleine Isaksson. Cette page nouvelle signe la rencontre de la compositrice avec la jeune pianiste Maroussia Gentet.

« Ecrits sur l’eau » pour piano de Madeleine Isaksson (diffusion intégrale et portrait de la compositrice)
Madeleine Isaksson et Maroussia Gentet, © Radio France / Amélie Burnichon, Lorene Soyer

« Ecrits sur l’eau » pour piano de Madeleine Isaksson
Par Maroussia Gentet, piano  
Création enregistrée le 15 décembre 2020 à l’auditorium de Radio France

Prise de son : Benjamin Vignal avec Luca Derodes
Direction artistique : Daniel Zalay
Coordination : Amélie Burnichon

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Diffusion intégrale et portrait de la compositrice

Cette semaine encore dans Création Mondiale, notre feuilleton radiophonique s'écrit à deux voix : celle de la compositrice d'origine suédoise Madeleine Isaksson, et celle d'une interprète très engagée dans la musique d'aujourd'hui ; la jeune pianiste Maroussia Gentet.

Une oeuvre composée sur-mesure

La compositrice a écrit sur mesure pour la sensibilité de Maroussia Gentet ses Ecrits sur l'eau. Là encore (comme la semaine passée avec Florent Caron Darras et Thomas Lacôte), nos miniatures radiophoniques ont généré une rencontre !

Maroussia Gentet avant l'enregistrement - Auditorium de Radio France
Maroussia Gentet avant l'enregistrement - Auditorium de Radio France, © Amélie Burnichon - Radio France

Pour la jeune pianiste, la collaboration avec Madeleine Isaksson a été particulièrement féconde et stimulante. Pour interpréter cette pièce nouvelle, la musicienne a dû saisir la dimension métaphorique des Ecrits sur l'eau, qui n'est rien d'autre qu'une méditation sur l'existence - la naissance, la vie, la mort - avec en filigrane l'idée d'une trace qu'on espère laisser, en vain, car tout est emporté par le courant...

Parmi les défis de la partition, il y a l'utilisation de la pédale, qui apporte évidemment les résonances, l'espace recherchés par la compositrice, au risque de noyer les lignes mélodiques qui traversent les cinq moments des Ecrits sur l'eau. Maroussia Gentet a su vaincre magnifiquement cette difficulté !

Après l'enregistrement  de "Ecrits sur l'eau" !
Après l'enregistrement de "Ecrits sur l'eau" !, © Amélie Burnichon

Le piano, un instrument au cœur du monde sonore de Madeleine Isaksson

Le piano est au cœur du monde sonore de Madeleine Isaksson. Formée au piano dès son plus jeune âge au Conservatoire de Stockholm, elle se destinait d'abord à une carrière de soliste, mais n'a jamais vraiment pris goût au jeu en soliste. En revanche, elle a toujours pris beaucoup de plaisir à accompagner des chanteurs et à jouer de la musique de chambre. En occupant tout son temps, la composition l'a libérée d'un poids, en définitive  ! Elle préfère la solitude et la discrétion qui accompagnent cette activité ...

Madeleine Isaksson vit depuis plus de trente ans en France, mais est considérée dans son pays comme une compositrice suédoise : de nombreux ensembles, orchestres et solistes suédois lui commandent régulièrement des œuvres nouvelles. En projet, deux pièces nouvelles qui devraient être créées prochainement dans le nord de la Suède.

Madeleine Isaksson fait partie depuis plusieurs années de l'Association des Compositeurs.trices suédois.e.s.

La nature apparaît souvent dans les titres des compositions de Madeleine Isaksson, c'est une source d'inspiration très fréquente, au même titre que le texte, les mots, car elle compose volontiers pour la voix, renouant ainsi avec sa pratique de l'accompagnement des chanteurs

Programme musical (Oeuvres de Madeleine Isaksson) : 

  • Les sept vallées (2006) - La vallée de la Perplexité : flûte à bec solo: soprano, alto, sopranino (ténor, Kerstin Frödin (flûtes)

  • Isär("A part") 2012, flûte (basse, alto, piccolo), clarinette (basse, Sib), percussion, piano, violon, alto, violoncelle ; Ensemble Norrbotten Neo

  • Luftstegen ("Des pas dans l’air ») 2018, violon, piano, percussions (coréennes)
    Karin Hellqvist (violon), Heloisa Amaral (piano) et Sori Choi, percussions

  • Ljusrymd("Espace de la lumière") 2017 pour orchestre, Orchestre symphonique de Gävle, Giedrė Šlekytė (direction)

  • Terre de l’absence (2013), six voix solistes (soprano, mezzo-soprano, alto, ténor, baryton, basse) Ensemble Nordic Voices

  • Hemligheten (Le secret), haute-contre, flûte à bec, violon (baroque), viole de gambe, théorbe, Ensemble Lipparella

  • VIDEOS :

  • Luftstegen ("Des pas dans l’air ») 2018, violon, piano, percussions (coréennes)
    Karin Hellqvist (violon), Heloisa Amaral (piano) et Sori Choi (percussions)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
  • Springkällor, en anglais: « Well-springs » (2018), piano (pianiste improvisateur) et 7 instruments
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :