Création Mondiale : l'intégrale
Magazine
Samedi 14 avril 2018
30 min

" Cinco combates del hombre sonriente " de Marco Suarez Cifuentes (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)

C'est pour le duo d'accordéons Xamp que le compositeur Marco Suarez Cifuentes a imaginé la musique qui nous accompagne cette semaine : Cinco Combates del Hombre Sonriente, autrement dit Cinq Joutes de l'Homme Souriant. Joli titre... un peu énigmatique !

" Cinco combates del hombre sonriente " de Marco Suarez Cifuentes (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)
accordéon du duo Xamp, © Radio France / Dimitri Scapolan

Création enregistrée le 21 mars 2018 à Radio France

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Perche à micros
Perche à micros, © Radio France / Dimitri Scapolan

Marco Suarez Cifuentes est un compositeur et chercheur colombien actif en France.  Il est venu à la musique en Colombie par le métal. Il a été guitariste.  L'intérêt pour la composition, très vite, a pris le dessus.
Son installation en France a été favorisée par l'exemple d'autres compositeurs colombiens avant lui, et surtout par Luis Rizo Salom, à qui il doit beaucoup.
Marco Suarez Cifuentes a écrit beaucoup de musiques mixtes et de pièces électroacoustiques ces dernières années.
Cette fois, avec le duo Xamp, il a opté pour l'acoustique.

Marco Suarez Cifuentes lors de la mise en place de l'enregsitrement. Au fond, le Duo Xamp
Marco Suarez Cifuentes lors de la mise en place de l'enregsitrement. Au fond, le Duo Xamp, © Radio France / Dimitri Scapolan

La tradition colombienne est présente en filigrane dans la suite de miniatures que Marco Suarez Cifuentes a imaginée pour notre émission, et une fois n'est pas coutume, c'est sur une légende que s'ouvre l'émission de ce soir, la Légende de Francisco del Hombre, musicien des rues (juglar) qui s'est trouvé un beau jour face à face avec le diable au cours d'une joute d'accordéons...
Cette légende, Marco Suarez Cifuentes s'en est souvenu au moment où il a composé ses Cinco Combates del hombre sonriente pour deux accordéons, et bien sûr, il l'a racontée aux interprètes de ces cinq pièces, Fanny Vicens et Jean-Etienne Sotty, les musiciens du duo Xamp !

La notion de combat, de duel, de joute, présente dans le titre a ses origines dans le Vallenatoles trois, genre musical propre à la culture colombienne.
L'énigme reste entière sur l'identité de "l'homme souriant", même si Marco Suarez Cifuentes suggère que cet homme peut être chacun des cinq compositeurs amis, à qui il dédie ces miniatures :  
-  les trois musiciens colombiens : Eblis Alvarez, Juan Camilo Hernandez et Luis Rizo Salom disparu brutalement en 2013
- le compositeur et pédagogue portugais Emmanuel Nunes, lui aussi disparu
- le jeune compositeur argentin Lucas Fagin.

Jean-Etienne Sotty & Fanny Vicens (de dos), Marco Suarez Cifuentes (pantalon orange) pendant les répétitions
Jean-Etienne Sotty & Fanny Vicens (de dos), Marco Suarez Cifuentes (pantalon orange) pendant les répétitions, © Radio France / Dimitri Scapolan

L'accordéon microtonal pose un filtre diabolique sur les sons de ces cinq joutes, une couleur "étrange, sombre et souriante à la fois" nous dit Fanny Vicens. Peut-être parce qu'elle est souvent proche de la danse, mais surtout parce que ces pièces sont éclairées par les figures de leurs destinataires.
Le duo Xamp a mis comme toujours beaucoup d'ardeur et de passion dans l'interprétation de ces partitions difficiles et exigeantes, traversées par les rythmes du Vallenato traditionnel (Puya, Son Merengue et Paseo). Le jeu sur les deux claviers est très dense ; pas de repos, peu de respirations...
Pour Marco Suarez Cifuentes, chaque oeuvre nouvelle est l'occasion de repenser les possibilités expressives d'un instrument, de bousculer les habitudes de jeu des musiciens : cela, dans le respect des interprètes et dans un climat de confiance !

Deux grands axes traversent ces _Joutes pour l'homme sourian_t de Marco Suarez Cifuentes : la microtonalité (le duo Xamp est un duo d'accordéons accordés en quart de ton) et la musique populaire, qui est souvent une référence cachée dans l'oeuvre du compositeur.

Jean-Etienne Sotty, Fanny Vicens (assis) et Marco Suarez Cifuentes (debout)
Jean-Etienne Sotty, Fanny Vicens (assis) et Marco Suarez Cifuentes (debout), © Radio France / Dimitri Scapolan

musiques en plus

Marco Suarez Cifuentes
Hétérochronies, concerto pour deux voix sonorisées et grand orchestre (2016)
Elise Chauvin, Camille Merckx, solistes
Sven Riondet, accordéon XAMP
Orchestre du CNSMDP
Pierre André Valde, dir.
(oeuvre réalisée dans le cadre du Doctorat SACRe)

Marco Suarez Cifuentes
Libellule, pour clarinette basse hybride, ensemble de chambre et dispositif électroacoustique (2014)
Alain Billard, clainette basse (solo)
Kakeru Chiku, flûte basse
Fanny Vicens, accordéon
Noam Bierstone, batterie
Thibault Lepri, marimba
Florentin Ginot, contrebasse
Eun-Joo Lee, violon
Tamaki Niga, déclenchement électronique
Pierre Strauch, dir.

Augustin Muller, réalisation Informatique musicale
Etienne Graindorge, Ingénieur du son
Jacques Warnier, RIM 2
(oeuvre réalisée dans le cadre du Doctorat SACRe)

Marco Suarez Cifuentes
Manglar Rojo (Under/Violence) pour ensemble sonorisé et dispositif électroacoustique (2015)
Anne Gillot, clarinette basse
Aurélien Ferrette, violoncelle
Daniel Zea, dispositif électroacoustique
Florian Feyer, percussions
Jocelyne Rudasigwa, contrebasse
Patrick Schleuter, violon
Bor Zuljan, guitare
(commande de l'Ensemble Vortex)

Marco Suarez Cifuentes
Chameleon Sadness, pour clarinette basse, fagot, percussion et dispositif électroacoustique (2008-2013)
Iris Zedoud, clarinette basse
Victor Dutot, basson
Rémi Durupt, Noam Bierstone, percussions
Benjamin Attahir, dir.
(commande de l'Ensensemble Multilatéral, la Sacem, le CNSMDP et la Muse en Circuit)

L'équipe de l'émission :