Samedi 1 juin 2019
29 min

" [To be enveloped] by black " de Diego Jimenez Tamame (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)

Le compositeur de la semaine dans Création Mondiale est espagnol : c’est Diego Jimenez Tamame. Pour nos miniatures, il a imaginé une suite instrumentale placée sous le signe du NOIR. C’est un dialogue avec l’œuvre du peintre Aldo Tambellini.

" [To be enveloped] by black " de Diego Jimenez Tamame (Diffusion intégrale et portrait du compositeur)
Diego Jimenez Tamame par Pietro Dossena et Léo Warynski par Manuel Braun

« [To be enveloped] by black » de Diego Jimenez Tamame
Pour ensemble instrumental (Flûte, clarinette, violoncelle, percussions, piano, contrebasse)    
Interprété par l’Ensemble Multilatérale
Direction Léo Warynski
Création enregistrée le 11 avril 2019 à la Seine Musicale à Boulogne Billlancourt

Diffusion intégrale et portrait du compositeur

Diego Jimenez Tamame doit son entrée dans le répertoire de nos miniatures contemporaines au fait qu’il a été remarqué par l’EnsembleMultilatérale, dirigé par le compositeur Yann Robin et le chef d’orchestre Léo Warinsky.
Il s’est distingué parmi dix jeunes compositeurs lors de l’Académie d’été de l’Ensemble en 2016 , dite "Université d’altitude". L’idée de lui commander une pièce nouvelle pur l’ensemble et pour cette émission est née de cette façon.

L’Ensemble Multilatérale fait beaucoup pour la musique d’aujourd’hui, et travaille main dans la main avec des compositeurs de toutes générations. Les musiciens de l’ensemble sont évidemment rompus à toutes sortes de techniques de jeu et de préparations sur leurs instruments. Diego Jimenez Tamame savait pour qui il composait. Les musiciens ont donc intégré très vite les modes de jeu et préparations indiqués sur les premières pages de la partition. Le flûtiste Mario Caroli et le clarinettiste Bogdan Sidorenko ont par exemple dû apprivoiser deux tubes ondulés en plastique.

La pièce de Diego Jimenez Tamame " To be envelopped by black " a un sous-titre : Talking to Aldo Tambellini, autrement dit « en dialogue » avec le peintre et poète d’origine italienne Ado Tambellini, et avec ses œuvres des années 1960 marquées par le noir; des séries telles que Black is, ou Black zéro.
Diego Jimenez Tamame a imaginé cinq tableaux, cinq déclinaisons du noir !
Cette suite de miniatures a été pensée pour des interprètes spécifiques, six musiciens conduits par Léo Warynski.
L’ordre dans lequel les cinq tableaux se sont succédés est celui de cette première version créée le 11 avril par l’Ensemble Multilatérale.
Diego Jimenez Tamame a pris le parti de laisser aux musiciens la liberté d’agencer la suite.

Ensemble Multilatérale à la Seine Musicale
Ensemble Multilatérale à la Seine Musicale, © Nicolas Paraclet

Cette émission nous permet d’en apprendre davantage sur Diego Jimenez Tamame, compositeur en cursus de Master à l’Université de Graz en Autriche, auprès de Beat Furrer notamment.
Il y a un peu du "rebelle" chez ce musicien fasciné par l’œuvre du plasticien et poète Aldo Tambellini. Il évoque dans cette émission la période noire, expérimentale du peintre et poète (les années 1960 à New York).
Il a également été très influencé par les lectures qu’il a faites sur son activisme politique, sa collaboration avec les anarchistes. Diego Jimenez Tamame aime les sonorités graves des instruments, les saturations, le métal.
Et pourtant, il a commencé ses études de musique très "sagement", en étudiant l’alto, un instrument dont il ne joue plus beaucoup, mais qui lui est très utile pour la composition.
Son instrument de prédilection est devenu la guitare électrique. C’est une porte d’entrée vers le monde des musiques électroniques.

Diego Jimenez Tamame n’est pas le seul jeune compositeur à être soutenu par l’Ensemble Multilatérale. L’Académie de cet ensemble se tient tous les étés. Une nouvelle édition se prépare, toujours dirigée par Yann Robin et Léo Warynski. Elle mettra en synergie l’ensemble vocal les Métaboles, le quatuor Tana et les musiciens de Multilatérale. 

Ensemble Multilatérale à la Seine Musicale
Ensemble Multilatérale à la Seine Musicale, © Nicolas Paraclet

Musique additionnelle : (toutes les musiques sont de Diego Jimenez Tamame)

Vértigo (2016)
pour Flûte & Clarinette basses, Harpe, Violon et Violoncelle
Interprété par l’ Ensemble Multilatérale
Création mondiale à Saint Martin Vésubie (France). Université D’Altitude 2016.

…in jeder Hinsicht indirekt… (2017-18)
pour Saxophone, Percussion, Piano, contrebasse et Live Electronics
D’après un texte de Alexander Kluge (Die Sehnsucht der Zellen).
Interprété par l’ensemble Schallfeld.
Commande du festival IMPULS / Open Music
Création mondiale : 1er juin 2018, Graz, Autriche

IMPACT / TREMORS / SHIFTING (2017-18)
Commande de l’Orchestre philharmonique de Radio France et de l’ Ensemble Ulysse, Direction Pierre Rundel
Commande de l’IRCAM pour l’Académie du festival Manifeste 2018
Création mondiale : 23 juin 2018, Centquatre, Paris, France.

Schwarzer Zittern (2018)
Composition pour la chorégraphie de Ursula Graber
Musique sur support. 

L'équipe de l'émission :