Cordes sensibles
Programmation musicale
Dimanche 16 mai 2021
28 min

Richard Strauss, l'espiègle

Les Joyeuses facéties de Till l’espiègle, de Richard Strauss : « Un délicieux quart d’heure écrit, selon Strauss lui-même, dans l’intention qu’on pût bien rire, pour une fois, dans une salle de concert » nous dit Claude Debussy. Egalement au programme, un arrangement de Franz Hasenöhrl.

Richard Strauss, l'espiègle
Le compositeur et chef d'orchestre Richard Strauss (Munich, 11 juin 1864 - Garmisch-Partenkirchen, 8 septembre 1949), © Getty / Photo by E. O. Hoppe / Mansell / The LIFE Picture Collection via Getty Images

Till l’espiègle est un saltimbanque malicieux, volontiers farceur, issu de la littérature populaire du nord de l’Allemagne. A partir de ce personnage, Richard Strauss compose un poème symphonique qui nous fait ressentir l’esprit de Till. Dans la partition, une série d’annotations nous suggère les situations. Par exemple, « il s’élance à cheval parmi les femmes qui font leur marché et renverse toutes les marchandises ». Après une courte introduction, nous entendons le thème du héros allemand personnifié par le cor et la clarinette en mi bémol qui donne au personnage tout son aspect insolent. Le thème de Till ne cesse de se métamorphoser, de réapparaitre au fil des facéties du personnage.

Pour débuter, voici un arrangement de Franz Hasenöhrl, Till Eulenspiegel einmal anders ! (Till l’espiègle une autre fois !) pour violon, clarinette, cor, basson et contrebasse.

Programmation musicale :

Richard Strauss / arr Franz Hasenöhrl,

Till Eulenspiegel einmal anders ! (Till l’espiègle une autre fois !) – arrangement de Till Eulenspiegels lustige Streiche op 28 pour violon, clarinette, cor, basson et contrebasse

Les Solistes de l’OSM (Orchestre Symphonique de Montréal) :
Andrew Wan, violon
Todd Cope, clarinette
John Zirbel, cor
Stéphane Lévesque, basson
Ali Kian Yazdanfar, contrebasse
ANALEKTA AN 2 8788

Richard Strauss,

Till Eulenspiegel's lustige Streiche (Joyeuses facéties de Till l'espiègle) op.28

Orchestre Philharmonique de Berlin
direction : Herbert von Karajan
DEUTSCHE GRAMMOPHON 415 853-2

Richard Strauss – Gustav Falke,

Meinem Kinde (A mon enfant) op 37 n°3, TrV 187 n°3

Barbara Bonney, soprano
Geoffrey Parsons, piano
DEUTSCHE GRAMMOPHON 429 406-2

L'équipe de l'émission :