Cordes sensibles
Programmation musicale
Dimanche 4 octobre 2020
28 min

Annie Fischer, grande dame du piano

Célèbre pianiste hongroise, Annie Fischer est restée très discrète refusant toute interview. Alors pour la connaître il faut l’écouter, par exemple aujourd’hui dans Schumann, Schubert et Dohnányi.

Annie Fischer, grande dame du piano
La pianiste Annie Fischer (1914 - 1995), vers 1965, © Getty / Photo by Erich Auerbach/Hulton Archive/Getty Images

Née à Budapest en 1914, quelques semaines avant le début de la première guerre mondiale, Annie Fischer fait des débuts d’enfant prodige à 8 ans en jouant le 1er Concerto pour piano de Beethoven. Elle rentre au conservatoire Franz Liszt à Budapest à 12 ans où elle étudie notamment auprès d’Ernö Dohnányi. En 1933, à 19 ans, elle remporte le premier concours Franz Liszt à Budapest, ce qui lance sa carrière européenne. D’origine juive, elle s’enfuit en Suède pendant la seconde guerre mondiale, avec son époux, le critique Aladar Toth. Ils rentrent en Hongrie après la guerre.

Annie Fischer joue sous la direction de chefs d’orchestre comme Otto Klemperer, George Szell, Ferenc Fricsay ou Wolfgang Sawallisch… C’est une personnalité hors norme, charismatique, qui donne une dimension spirituelle à ses interprétations et suscite l’admiration de tous.

Programmation musicale :

Robert Schumann,

Concerto pour piano et orchestre en la mineur op 54 :
1er mouvement. Allegro affettuoso

Annie Fischer, piano
Philharmonia Orchestra
direction : Carlo Maria Giulini
AUDITE 95643

Franz Schubert,

Impromptu en fa mineur opus posthume 142 n°4
Deutsch 935 n°4. Allegro scherzando

Annie Fischer, piano
PRAGA DIGITALS PRD 250339

Ernö Dohnányi,

Rapsodie pour piano en ut Majeur op 11 n°3

Annie Fischer, piano
INTENSE MEDIA 600375-10

L'équipe de l'émission :