Classique à Kinshasa
Magazine
Samedi 23 août 2014
59 min

L’orchestre des enfants

Retour à Kinshasa ce soir encore, dans la chaleur et l’agitation perpétuelle de cette ville gigantesque. Il y a beaucoup de jeunes à Kinshasa, beaucoup de très jeunes enfants, pieds nus, qui travaillent dur malgré leur âge, poussant des charrettes pleines de fruits, bricolant avec leurs aînés un moteur ou simplement, errant dans la ville sans but. Sans compter ceux dont on ne parle pas et que l’on ne voit pas, malades et orphelins pour lesquels l’enfance est bien finie, celle ou l’on rit, ou l’on joue sans souci du lendemain.

DE JEUNES MUSICIENS

Dans la parcelle d’Armand Diamiamga, à Mokoto, outre les musiciens adultes, il y a beaucoup d’enfants : une fois l’école terminée, sans même prendre le temps d’enlever leur uniforme, ils se retrouvent dans un coin de la parcelle pour jouer au football ou faire de la musique. Ce sont évidemment des jeunes comme les autres. Mais chaque jour, ils se rendent chez Armand, vont chercher dans la réserve leurs instruments et se rassemblent par petits groupes pour faire de la musique. Papy est altiste et il dirige avec beaucoup d’enthousiasme l’orchestre des enfants.

Papy et l'orchestre des enfants - Leonora Baumann
Papy et l'orchestre des enfants - Leonora Baumann
Papy et l'orchestre des enfants - Leonora Baumann
Papy et l'orchestre des enfants - Leonora Baumann
Papy et l'orchestre des enfants - Leonora Baumann
Papy et l'orchestre des enfants - Leonora Baumann

Mireille, en véritable abeille, chante non seulement dans le chœur mais s’occupe également du chœur des enfants.

Mireille et le choeur des enfants - Leonora Baumann
Mireille et le choeur des enfants - Leonora Baumann

Ces questions d'éducation concernent beaucoup Sofi Jeannin, directrice de la Maîtrise de Radio France, qui a été invitée par l’OSK à diriger le concert anniversaire de Maman Miulu, l’une des figures historiques du mouvement kimbanguiste.
Dans le salon de Papa Armand, il y a un piano et c’est là que Sofi Jeannin travaille le Gloria de Francis Poulenc avec Mamy Efémya. Mamy a 24 ans, c’est une jeune fille ravissante et extrèmement timide, mais c'est bien elle qui chante la voix de soliste dans cette oeuvre. Comme beaucoup d’autres jeunes, Mamy habite chez Papa Armand et chante dans le chœur .

Mamy Efémya, soliste - Leonora Baumann
Mamy Efémya, soliste - Leonora Baumann

Dans la cour de la grande maison de Mokoto, coincée entre deux voitures, sous une sorte d’auvent qui la protège un peu du soleil, Nana répète avec application et persévérance les traits de violoncelle du programme qu’elle va jouer avec l’orchestre. A cause de la chaleur, il faut sans cesse réaccorder l’instrument, qui n’est qu’un instrument d’étude. Dans la cour, non loin de Nana, un petit groupe composé essentiellement de très jeunes garçons, trompette à la main, fait la queue devant un pupitre pour s’entraîner à l’instrument, sous l’œil attentif de leur professeur, qui a l’air presque aussi jeune qu’eux.

Répétition des cuivres - Leonora Baumann
Répétition des cuivres - Leonora Baumann
Répétition des cuivres - Leonora Baumann
Répétition des cuivres - Leonora Baumann
Professeur de trompette - Leonora Baumann
Professeur de trompette - Leonora Baumann

♫ EXTRAITS

Felix Mendelssohn - Vier lieder
Rias Kammerchor
Hans-Christoph Rademan, direction
HM HMC 90 1992

Jean Sebastien Bach - Suites pour violoncelle
Prélude de la suite n° 4 en mi bémol majeur
Msistlav Rostropovitch, violoncelle
EMI 5554942

Wolfgang Amadeus Mozart - Requiem
Windsbacher Knabenchor
Deutsches Symphonie Orchester Berlin
Karl Friedrich Beringer, direction
SONCLA

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :