Classique info
Magazine
Vendredi 25 octobre 2019
5 min

Classique info du vendredi 25 octobre 2019

Naissance de l’orchestre Demos Toulouse Métropole ; retour sur la polémique à l'Opéra de Nice ; conflit entre l'Opéra Bastille et l'Hôpital des 15 20 ; des accords musique et champagne aux Studios Ferber à Paris ; dernière saison de l’ensemble La Simphonie du Marais, dirigé par Hugo Reyne.

Classique info du vendredi 25 octobre 2019
La Simphonie du Marais en concert , © Getty / Leopoldo Smith Murillo

Naissance de l’orchestre Demos Toulouse Métropole

Démos, Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale, essaie de quadriller le territoire et de faire jouer les enfants de 7 à 12 ans de quartiers prioritaires ou de zones rurales. Là, il s’agit de 105 enfants de Toulouse, Blagnac et Cugnaux qui sont concernés pour 3 ans. Les 28 et 29 octobre, lundi et mardi prochains donc : ce sera le premier stage avec tous les enfants, à la Halle aux Grains de Toulouse, sous la direction du chef Christophe Mangou.

Polémique sur la nomination de Bertrand Rossi à l’opéra de Nice, avec 4 voix en sa faveur contre cinq en faveur de Jean-Romain Vesperini : un score tellement serré qu’il a fallu faire appel au maire de Nice, Christian Estrosi, pour rendre une décision finale.

Le maire de Nice avait justifié son choix en affirmant que les entretiens passés avec les deux candidats avait largement mis Bertrand Rossi au-dessus du lot. Jean-Romain Vesperini a alors contacté le site forumopera.com pour rétablir la vérité : “contrairement à ce qui est affirmé, le maire ne m’a pas reçu une heure mais une vingtaine de minutes entrecoupées par un appel téléphonique concernant les mauvais usages de certains locataires AirBnb. C’est avec plaisir que j’aurais répondu aux 8 autres questions si le maire me les avait effectivement posées.”

L’hôpital des 15 20 à Paris, situé juste derrière l’Opéra Bastille, lance des actions contentieuses contre les travaux d’extension qui pourraient bloquer l’accès.

Selon Sophie Marchandet, en charge des ressources humaines de l’hôpital, on a “l’impression que les intérêts des patients passent après ceux de l’opéra”. En cause : les futurs ateliers de l’opéra qui vont devenir un bâtiment de 30 mètres de haut, lequel va plonger une partie de l’hôpital dans la pénombre, et dont les travaux réduisent l’accès aux Urgences rue de Charenton.

Des accords musique et champagne aux Studios Ferber à Paris

Ils se réunissent lors d’expériences organisées par la maison de champagne Krug, afin de déguster les cuvées de la maison en association avec de la musique. En effet, les vins produits par la maison sont mis en musique, en collaboration avec l’IRCAM, l’institut de recherche et coordination acoustique musique. Logique, selon Olivier Krug, le directeur de la maison rémoise, pour qui champagne et musique se répondent. Une vingtaine de compositeurs se sont déjà prêtés à l’exercice. Cette année, le pairing a lieu entre la Krug Grande Cuvée 167e édition, un assemblage de 191 vins de 13 années, réalisé en 2012, et un morceau composé par l’artiste belge Ozark Henry. 

Au-delà de la composition, Ozark Henry a réfléchi à une manière de diffuser au mieux son morceau… pour déguster le champagne, direction l’un des studios, pour lequel a été pensé un système de diffusion sonore immersif, comme un cube.

L’expérience se vit encore demain midi et demain soir à Paris… vingt personnes sont accueillies à chaque date, moyennant un ticket de 250 euros. Inclus dans le tarif, la dégustation musicale de quatre champagnes, et un repas gastronomique orchestré par le chef étoilé Julien Lefebvre… le tout au sein du même lieu qui devient, le temps d’un week-end, un studio culinaire. 

Dernière saison de l’ensemble La Simphonie du Marais, dirigé par Hugo Reyne.

2019-2020 sera la dernière année de cet ensemble baroque qui nous a fait découvrir le répertoire baroque français de Lully à Rameau depuis 1987. Les trois prochains concerts sont annoncés pour les 15 novembre, 24 novembre et 15 décembre. La Simphonie du Marais, c’est plus de 1000 concerts, 50 enregistrements de ballets, de comédies ballets et d’opéras, et des concerts qui mélangent poésie, théâtre, danse, équitation et gastronomie. Mais, bonne nouvelle, le chef Hugo Reyne va continuer sa carrière de flûtiste.

L'équipe de l'émission :