Vendredi 22 mai 2020
3 min

Classique info du vendredi 22 mai 2020

Faisons un point sur les recommandations du Ministère de la Culture pour la réouverture des salles de spectacle. Certains compositeurs livrent leurs inquiétudes sur l'avenir et retour sur l'affaire du concert donné en Birmanie en 2013.

Classique info du vendredi 22 mai 2020
Un homme dans une salle vide / Point sur les recommandations du Ministère de la Culture, © Getty / patrickheagney

La direction générale de la création artistique, au Ministère de la Culture a publié des recommandations pour la reprise d’activité et la réouverture des salles au public

Sans préciser quand cette réouverture sera possible. Ces recommandations, n’ont pas de valeur contraignante, elles s’appuient sur l’avis du Haut Conseil de la Santé publique.
Parmi elles : désinfecter les locaux une fois par jour, équiper les salariés en contact avec le public de masque. Le nombre de représentation pourra être augmenté, pour limiter l’impact des réductions de jauge et si la durée du spectacle le permet il est recommandé d’éviter les entractes. Dans la salle il faudrait laisser des sièges vacants entre les spectateurs, et en cas de configuration debout, recalculer la jauge pour que chacun dispose de 4 mètres carrés. 

Un document qui laisse dubitatif les directeurs de salle

C’est à lire dans le journal Le Monde. « Quand je lis ces recommandations, j’ai l’impression de diriger un EHPAD », déclare Olivier Poubelle, propriétaire à Paris des Bouffes du Nord et de la Maroquinerie. Ces deux salles descendraient respectivement à 100 et 70 places. « Cela ne correspond à aucun modèle économique », ajoute-t-il, « à moins d’augmenter fortement le prix des places et de faire jouer aux musiciens deux concerts par soir ». 

Toujours dans Le Monde, neuf compositeurs livrent leur témoignage sur leur expérience du confinement 

Philippe Manoury, Kaija Saariaho, Bruno Mantovani, Edith Cana de Chizy ou encore Samir Amarouch expriment des craintes profondes sur leur métier et son avenir. « Est-ce qu’on va reprendre notre boulot, est-ce qu’on ne va pas devoir faire autre chose ? » Interroge Bruno Mantovani. C’est « l’inconnue totale », souffre Georges Aperghis.  

Richard Robert prend la direction de l’Amphithéâtre et du Péristyle de l’Opéra de Lyon

Olivier Conan, directeur actuel, quittera ses fonctions le 31 août prochain, pour retrouver New York. Il sera remplacé par Richard Robert, responsable du service Production des Nuits de Fourvière. 

Un concert donné dans le prestigieux temple d’Angkor, au Cambodge en 2013 fait polémique

Un récital de musique classique mêlant le Ballet Royal du Cambodge, l’Orchestre national de Birmanie et des musiciens français, avec le soutien de l’UNESCO. Il avait été monté par la cheffe d’orchestre Odile Perceau.
Seulement derrière les dorures se cachent un véritable désastre. Les prestataires, les musiciens, les danseurs, n’ont jamais été payés. Le préjudice initial est chiffré à 600 000 euros. Les investigations ont révélé que toute l'opération avait été monté sur du sable. Odile Perceau, la chef d'orchestre, et la directrice de son association, Françoise Pommereul, ont été mises en examen pour escroquerie, faux et usage de faux. C’est à lire dans Le Parisien. 

L'équipe de l'émission :