Vendredi 14 août 2020
3 min

Classique info du vendredi 14 août 2020

La célèbre boutique Musik Alexander à Mayence en Allemagne ferme son site historique. Egalement des chanteurs lyriques critiquent la gestion de la ville de Bayreuth ainsi que son Festival qui a été annulé. Tout comme Marciac qui souffre aussi de la crise actuelle.

Classique info du vendredi 14 août 2020
Le ténor allemand Peter Seiffert critique la gestion du Festival de Bayreuth face à la crise, © AFP / DIETER NAGL

Un couple de chanteurs critique la gestion de Bayreuth

C’est un couple assez célèbre et demandé dans le monde lyrique, Peter Seiffert et Petra Maria Schnitzer s’inquiètent. Eux aussi sont éprouvés par les annulations en cascades. Ils n’ont aucune perspective d’engagement, aucune certitude de travailler normalement l’an prochain. Les chanteurs s’indignent surtout que le festival de Bayreuth n’ait pas été maintenu au minimum. « Je suis consterné qu’en Bavière, la culture ne soit pas mieux considérée », affirme Peter Seiffert. Petit coup de griffe au Land et aux organisateurs du Festival de Bayreuth.

Marciac privé de son principal revenu

Autre style mais problème identique ! Marciac doit compter sans son festival de jazz, l’un des plus prisés au monde, qui avait résisté à tout. C’est un article du Monde, à lire sur le site du quotidien. L’auteur rappelle que seul un orage dantesque avait forcé Wynton Marsalis à arrêter, pour reprendre le lendemain. Huit restaurants, deux supermarchés et deux hôtels ainsi que des centaines de personnes qui font des appoints financiers avec le festival.

Bonne nouvelle, le grand orgue de la Cathédrale de Rouen reprend du service

Les circuits électriques de l’instrument étaient en réparation depuis près d’un an… C’est in extremis que l’orgue pourra résonner pour le 15 août. L’opération a coûté 20 000 euros… Revers de la médaille, les vieux soufflets ont souffert de ces mois d’inactivité et sont percés par endroits ce qui n’empêche pas le fonctionnement.

Rentrée politique à l’Opéra de Nashville

Nashville, dans le Tennessee, n’est pas seulement une ville de rock… Elle a aussi un opéra, qui va fêter ses 40 ans et qui va donner à sa rentrée une couleur très politique avec les élections qui approchent aux Etats-Unis. La première œuvre s’intitulera One vote Won, elle se déroulera un jour d’élection. Pas de spectateurs dans la salle, seulement derrière leurs écrans. L’Opéra de Nashville ne compte pas rouvrir avant avril prochain.

L'équipe de l'émission :