Classique info
Magazine
Vendredi 12 juin 2020
3 min

Classique info du vendredi 12 juin 2020

Le directeur de l'Opéra de Paris Stéphane Lissner quitte l'institution avant la fin de son mandat, laissant place à son successeur Alexander Neef. Musique en Dialogue aux Carmélites, Le temps d'aimer et le Salon, trois festivals maintenus entre août et septembre.

Classique info du vendredi 12 juin 2020
Stéphane Lissner à l'Opéra Garnier (2015), © Getty / Bertrand Rindoff Petroff

Stéphane Lissner quitte l'Opéra de Paris

Stéphane Lissner, directeur de l’opéra de Paris a annoncé hier dans le journal Le Monde, qu’il quittera l’institution plus tôt que prévu. Il partira à la fin de l’année 2020, alors que son contrat s’étendait jusqu’en juillet 2021. Un départ anticipé dont Stéphane Lissner s’est expliqué le soir même, dans l’émission C à vous sur France 5 :

« La raison principale est que la situation de l’Opéra de Paris est assez grave d’un point de vue économique et social. Je parle d’urgence parce que nous avons eu pendant la réforme des retraites au mois de décembre des grèves très pénalisantes, avec une quinzaine de millions d’euros de perte, et puis au mois de janvier les grèves ont encore continué, donc ça a encore aggravé la situation et puis il y a eu le COVID qui nous a fait fermé à partir du 15 mars et là on arrive à une situation entre 45 millions et 50 millions de perte. Et donc tout ça a fait que j’ai considéré que mon successeur, Alexander Neef devait faire un nouveau plan de relance et se confronter avec l’Etat pour trouver des solutions. Et je me suis dit ‘c’est maintenant qu’il faut trouver des solutions !’ Un directeur partant ne va pas avoir la même réflexion qu’un directeur arrivant. Ma responsabilité c’était de dire ‘je dois laisser la nouvelle direction travailler’ ». 

« Je suis peiné parce que c’est très difficile de prendre cette décision, de partir avant la fin d’un mandat. Je pars vraiment au moment où la situation est très fragilisée. L’idée de laisser une maison dans cet état c’est terriblement pénible même si je ne crois pas avoir de responsabilité en ce qui concerne la réforme des retraites et le COVID mais c’est une réalité. Je pense que pour l’Opéra de Paris, rien ne sera plus comme avant et que, ce qui vient d’arriver, c’est un moment historique, qui nécessite une réflexion et des décisions drastiques. »

Parmi les décisions annoncées également hier, les travaux des deux salles prévus entre juillet et octobre 2021 ont été avancés, ils débuteront le mois prochain. 

Au Palais Garnier, la programmation prévue est ainsi annulée jusqu’à fin du mois de décembre 2020. L’Opéra Bastille rouvrira ses portes le 24 novembre prochain avec La Traviata mise en scène par Simon Stone. Viendront ensuite le Carmen mis en scène par Calixto Bieito et le ballet La Bayadère

Par ailleurs, le ministre de la Culture, Franck Riester a confié au successeur de Stéphane Lissner, Alexander Neef, la mission de proposer dès l'automne prochain des orientations « pour maintenir l'excellence et le rayonnement » de la maison. Il le charge également de revisiter son « modèle économique, social et organisationnel » pour « assurer les conditions d'une exploitation équilibrée ».

Les festivals maintenus cet été et à la rentrée

Le festival Musique en Dialogue aux Carmélites se tiendra chaque week-end du 29 août au 27 septembre. Le Festival de danse Le Temps d’Aimer célébrera ses 30 ans à Biarritz du 11 au 20 septembre. Enfin, Le Salon, festival international de musique de chambre de Provence, aura lieu du 31 juillet au 8 août.

L'équipe de l'émission :