Classique info
Magazine
Mercredi 26 juin 2019
5 min

Classique info du mercredi 26 juin 2019

Séance d’aromathérapie pour les chanteurs, Mariss Jansons annule toutes ses dates cet été, le corniste français Félix Dervaux en finale du Concours Tchaïkovski, Eleonora Abbagnato fera ses adieux à la scène le 23 décembre, Angelin Preljocaj présente un spectacle avec 5 détenues à Montpellier Danse.

Classique info du mercredi 26 juin 2019
Eleonora Abbagnato et Herve Moreau, © Getty / Sveeva Vigeveno

Une séance d’aromathérapie pour les chanteurs à l'Opéra Comique

Ancien danseur classique et musicien, Philippe Banel vient régulièrement à l’Opéra-Comique pour présenter les huiles essentielles adaptées aux besoins spécifiques des artistes. 

  • Un reportage de Suzana Kubik

Pour des raisons de santé, Mariss Jansons annule toutes ses dates cet été

L’Orchestre symphonique de la radio bavaroise, a annoncé que Mariss Jansons, son directeur musical,  devait prendre une « pause régénératrice » cet été, sur conseil de son médecin.

Les demi-finales de la section cuivre du concours Tchaïkovski

Un nouveau français est en finale du concours Tchaïkovski, en Russie. Il s’agit du corniste Félix Dervaux, ancien cor solo de l’Orchestre royal du Concertgebouw. Il se produira en final le 27 juin, tout comme la bassoniste Lola Descours. Et c’est ce soir, à 19h45 que se jouera la finale pour Alexandre Kantorow et c’est à suivre en direct sur le site de Medici. 

Eleonora Abbagnato fera ses adieux à la scène de l’Opéra Garnier le 23 décembre 2019

Danseuse étoile de l’Opéra de Paris et directrice du Ballet de Rome, c’est avec Le Parc d’Angelin Preljocaj qu’elle saluera une dernière fois le public. Née à Palerme, en Italie, elle a étudié à l’école de danse de l’Opéra de Paris avant d’être engagée dans le Corps de ballet en 1996. C’est à l’issue d’une représentation de Carmen qu’elle avait été nommée étoile 17 années plus tard. 

Anjelin Preljocaj présente un spectacle avec 5 femmes détenues

Le célèbre chorégraphe a présenté, dans le cadre du festival Montpellier Danse, un spectacle préparé au sein de la prison des Beaumettes, avec 5 femmes détenues. Âgées de 19 à 62 ans, ces 5 interprètes du Ballet Soul Kitchen, qui n’avaient jamais dansé, ont travaillé avec le chorégraphe pendant 4 mois, deux fois par semaines. « La danse contrebalance l’enfermement du corps et une forme de bannissement social  en nous permettant d’exprimer nos émotions » a témoigné l’une d’entre elles. 

L'équipe de l'émission :