Classique info
Magazine
Mercredi 25 décembre 2019
3 min

Classique info du mercredi 25 décembre 2019

L’actualité ce matin, c'est la grève à l’Opéra national de Paris contre la suppression de son régime spécial des retraites. Hier après-midi, le corps de ballet était sur le parvis du Palais Garnier pour danser des extraits du Lac des Cygnes.

Classique info du mercredi 25 décembre 2019
Les danseuses de l'Opéra national de Paris dansent des extraits du Lac des Cygnes devant le parvis de l'Opéra Garnier dans le cadre de la grève, © Maxppp / Olivier Corsan

Le corps de ballet de l'Opéra de Paris a dansé Le Lac des Cygnes sur le parvis du Palais Garnier 

A quelques heures de Noël, une quarantaine de danseuses du corps de ballet de l'Opéra ont donné un mini-spectacle devant des affiches "Opéra de Paris en grève" et "La culture est en danger."
“Même si nous sommes en grève, on a voulu offrir pour le 24 décembre un moment de grâce", a déclaré Alexandre Carniato, danseur et élu à la caisse des retraites. "Ce que les danseuses vous ont montré, c'est 15 ans de sacrifices, et c'est du travail quotidien. Physiquement, on ne pourra pas continuer jusqu'à 64 ans, ce n'est pas possible", a souligné Alexandre Carniato.
Côté reconversion, les choses se compliquent : “On est nombreux à ne pas avoir notre baccalauréat, précise une des danseuses. Le régime spécial permettait jusque là de tirer sa révérence à 42 ans, compte tenu de la pénibilité du métier".
L’Opéra national de Paris a publié un communiqué : "Croyez que pour en arriver à toutes ces annulations, il faut vraiment que nous soyons poussés à bout.”

"Il est clair que les danseurs ne danseront pas jusqu’à 62 ans" Stéphane Lissner, directeur de l’Opéra de Paris

Les ministères de la Culture et de la Santé ont transmis leur plan de réforme du régime spécial à l’intersyndicale. Le gouvernement se donne jusqu’à "l’automne 2020" pour fixer "les modalités de mise en œuvre de la réforme" à l’Opéra de Paris. La rencontre lundi soir entre le directeur général Stéphane Lissner et l’intersyndicale n’augure, semble-t-il, aucune éclaircie avant la fin de l’année, pouvons-nous lire ce matin dans les pages du Figaro. 

Les ministres proposent trois points de négociation : 

  • Un examen des rémunérations au moment de l’entrée à l’Opéra qui doit permettre de conforter "l’excellence et l’ambition artistique". 
  • Une étude des conditions particulières de travail à l’Opéra qui doit permettre la mise en place d’une évaluation spécifique de sa pénibilité.
  • La mise en place d’un dispositif de reconversion pour les danseurs en fin de carrière.

Le directeur de l’Opéra national de Paris, Stéphane Lissner semble optimiste : "Je suis rassuré sur le fait que le projet du gouvernement prendra réellement en compte les particularités de l’Opéra de Paris".

L'équipe de l'émission :