Classique info
Magazine
Mercredi 9 octobre 2019
3 min

Classique info du mercredi 09 octobre 2019

Stéphane Lissner pressenti pour prendre la direction du Teatro San Carlo de Naples ; le centre culturel Mains d’œuvre de Saint-Ouen expulsé par les forces de l’ordre ; Viva l’Orchestra 2020 recrute jusqu’à dimanche ; Les Indes Galantes à l’Opéra Bastille.

Classique info du mercredi 09 octobre 2019
Le Théâtre San Carlo à Naples, © Getty / Driendl Group

Stéphane Lissner pressenti pour prendre la direction du Teatro San Carlo de Naples

C’est une information qui nous vient de la presse italienne. L’actuel directeur de l’Opéra de Paris a été désigné par le maire de la ville et le conseil d’administration de l’Opéra pour devenir le prochain surintendant de l’institution napolitaine. La décision finale revient désormais au ministre de la culture italien. Stéphane Lissner, qui a notamment dirigé la Scala de Milan de 2005 à 2012, succéderait ainsi à Rosanna Purchia, après son départ de Paris en 2021.

A Saint-Ouen, le centre culturel Mains d’œuvre a été expulsé par les forces de l’ordre

Installé en Seine Saint Denis depuis 2001, le lieu a été évacué après un désaccord sur le non renouvellement du bail avec la mairie, propriétaire des lieux. La ville met également en avant les impayés de loyers du centre. Elle souhaite y installer un nouveau conservatoire. Sur les réseaux sociaux, depuis hier, la mobilisation s’organise autour de Mains d’œuvres.

Viva l’Orchestra 2020 recrute jusqu’à dimanche

L’Orchestre et le Chœur des Grands Amateurs de Radio France recherche de nouveaux talents pour son grand concert du 21 juin, organisé à l’auditorium de la Maison de la Radio. Au programme cette année, le Va Pensiero de Verdi, le Galop infernal d’Offenbach ou encore des extraits de Carmen. Attention, deux ans de pratique instrumentale ou chorale sont nécessaires pour s’inscrire.

Chronique Retour de spectacle de Guillaume Tion

Les Indes Galantes à l’Opéra Bastille. 

Un petit tour du côté de la presse magazine

Cette semaine, Télérama nous propose justement un entretien de Sophie Bourdais avec Leonardo Garcia Alarcon. Le chef, qui définit son métier comme de la science-fiction, revient sur son enfance, son parcours et son grand amour, un certain Jean Sébastien Bach. Et quelques pages plus tard, c’est le danseur et chorégraphe William Forsythe qui nous parle de sa carrière. Il fait également également part de son analyse du ballet en tant que structure et de ses inquiétudes face au président de son pays d’origine, Donald Trump, émettant des doutes sur « sa santé mentale ». 

L'équipe de l'émission :