Classique info
Magazine
Mercredi 5 juin 2019
5 min

Classique info du mercredi 05 juin 2019

Les lunettes connectées de Panthéa, le festival Regarddons autour de la création et des expériences collectives, Blackbird des Beatles en langue traditionnelle, l'Opéra de Berlin prolonge Barenboim, malgré les critiques, Susanna Mälkki reste à Helsinki.

Classique info du mercredi 05 juin 2019
Les lunettes Panthéa entendent révolutionner l'accès à l'opéra aux handicapés. , © Panthéa

Les lunettes connectées de Panthéa

En France, les maisons d’opéras sont équipées d’écrans, situés au-dessus ou sur les côtés de la scène, qui permettent de suivre en temps réel la traduction de l’œuvre. Mais ce système a ses limites, en fonction de la place que l’on occupe dans la salle : cela peut-être inconfortable pour les yeux et les cervicales. 

Et surtout cela ne permet des traductions qu’en une seule langue, voire deux pour les plus grandes maisons d’opéra. 

Panthea, entreprise franco-allemande, propose une solution radicalement neuve : des lunettes connectées.

Carl de Poncins a eu l’idée de se lancer dans le surtitrage suite à sa rencontre avec un colocataire australien qui se plaignait de ne pas pouvoir se rendre dans les nombreux théâtres parisiens à cause de la barrière de la langue.

Les lunettes contiennent un processeur similaire à celui d’un smartphone : Deux projecteurs haute-définition, situés dans les branches, envoient l’image sur deux petits miroirs transparents situés dans les verres. L’œil n’a donc pas besoin de faire de mise au point, et, à l’aide d’un boitier, on peut configurer la taille, la luminosité et l’emplacement du texte. Et surtout on peut choisir la langue. Un concept qui se veut inclusif. 

Les lunettes sont en effet totalement adaptées aux personnes malentendantes. Elles pourront bientôt proposer de la vidéo pour traduire le texte en langage des signes.  

L’entreprise Panthéa a récemment commencé à travailler avec l’Opéra de Lille et est en partenariat avec une centaine d’opéras et de salles de théâtre en Europe. Son objectif : que les lunettes soient disponibles dans les opéras et les théâtres, toute la saison, pour chaque représentation. 

Et si vous vous rendez au festival d’Avignon, cet été, vous pourrez tester les fameuses lunettes en assistant aux représentations de L’Amour Vainqueur, une opérette d’Olivier Py.

Le festival Regarddons autour de la création et des expériences collectives

Un festival d’une journée, autour de la création et des expériences collectives, de 9h30 à 16h au Parc Phoenix de Nice, festival qui organise plus de 150 ateliers, accessibles à tous et donc aussi aux enfants en situation de handicap. C’est l’opéra Peter Pan, par El Sistema Opéra Méditerrannée en version participative qui sera le point d’orgue du festival. 3000 enfants sont invités à participer, un signe fort en faveur de l’inclusion où les enfants du milieu ordinaire et en situation de handicap créent ensemble. Rendez-vous au Parc Phoenix de Nice à 9h30 pour le début du festival et à 11h30 pour la représentation. Accès libre et gratuit.

Blackbird des Beatles en langue traditionnelle 

Une vidéo fait le buzz sur internet : une adolescente canadienne chante "Blackbird" des Beatles dans une langue traditionnelle, le Mi’kmak, pour attirer l'attention sur le risque de disparition des langues autochtones dans le monde. Hier, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a partagé la chanson sur son compte Twitter, évoquant les félicitations de Paul McCartney et enjoignant les internautes à l'écouter. Plus de 70 langues indigènes sont toujours parlées par 260.000 personnes au Canada, sur une population totale d'1,6 million d'autochtones, selon le gouvernement fédéral. Les trois quarts de ces langues sont considérées comme étant en danger de disparition par l'UNESCO.

L'Opéra de Berlin prolonge Barenboim, malgré les critiques

Le chef d'orchestre israélo-argentin Daniel Barenboim a vu son contrat prolongé de cinq ans à la tête de l'Opéra de Berlin, ont annoncé mardi les autorités de la ville, malgré des accusations d'autoritarisme de la part de musiciens. "J'ai pris la décision de ne pas nous séparer de Daniel Barenboim. Nous sommes une grande majorité à vouloir continuer à travailler avec Daniel Barenboim", a déclaré Klaus Lederer, chargé des questions culturelles au Sénat de Berlin.

Susanna Mälkki reste à Helsinki

La cheffe d’orchestre s’est vue prolongée jusqu’en 2023 à la tête du Helsinki Philharmonic, avec l’option de pouvoir rester encore deux ans après ça. Elle est à la tête de l’orchestre depuis 2016.

L'équipe de l'émission :