Classique info
Magazine
Mardi 23 juillet 2019
5 min

Classique info du mardi 23 juillet 2019

Alexander Neef, futur directeur de l'Opéra de Paris ? , Louis Langrée et Antonio Pappano reconduits, Annulations en série au festival de Verbier, Disparition du « meilleur des compositeurs ‘peu connus’ que l’Amérique peut nous offrir »

Classique info du mardi 23 juillet 2019
Alexander Neef, futur directeur de l'Opéra de Paris ?, © Getty / imantsu

Alexander Neef, en route vers la direction de l'Opéra de Paris ?

Le dénouement semble proche dans le feuilleton de la succession de Stéphane Lissner à la tête de l’Opéra de Paris. On avait appris le mois dernier que Lissner, en poste depuis 2014, et dont le mandat s’achève fin juin 2021, serait prolongé d’un an. Une reconduction qui permettrait d’assurer le “passage de relais” avec un successeur dont l’identité se précise : la nomination d’Alexander Neef semble plus probable que jamais. Les rumeurs parlent déjà d’une prise de fonction en 2023. Neef, actuel directeur de la Canadian Opera Company, n’est pas un inconnu à Paris puisqu’il était déjà directeur de casting à l’Opéra entre 2004 et 2008. Ce ne sont pas moins de dix-huit mois de tergiversations qui auront été nécessaire pour aboutir à cette nomination, attendue au prochain conseil des ministres mercredi. Sont également attendus d’autres nominations à la tête d’établissements emblématiques : le Centre National du Cinéma, le Palais de Tokyo ou encore la Villa Médicis.

Louis Langrée et Antonio Pappano reconduits

Une série de prolongations dans la sphère des chefs d’orchestre. Celle, d’abord, annoncée par le Lincoln Center à New York de Louis Langrée au poste de directeur musical du Mostly Mozart Festival. Nommé pour la première fois en 2002, le mandat du chef français sera reconduit jusqu’à l’été 2023. De l’autre côté de l’Atlantique, c’est Antonio Pappano qui renouvelle son mandat auprès de l’Académie Santa Cecilia à Rome, également jusqu’à 2023.

Annulations en série au festival de Verbier

La direction du festival a assisté un peu plus tôt à l’annulation de trois têtes d’affiche pour sa production de la Femme sans ombre de Richard Strauss. Au cast de l’œuvre donnée hier, figurait initialement Matthias Goerne, mais aussi Nina Stemme et Brandon Jovanovic. Si les trois stars, elles, se sont volatilisés, la représentation a bien eu lieu, et les spectateurs ont pu profiter de la présence de la finlandaise Milna-Liisa Värelä, dans le rôle de la Teinturière, de Gerhard Siegel et du suédois John Lundgren respectivement dans le rôle de l’empereur et de Barak.

Disparition du « meilleur des compositeurs ‘peu connus’ que l’Amérique peut nous offrir »

Ce sont les mots du célèbre critique musical John Rockwell à l’endroit de Ben Johnston, dont nous venons d’apprendre il y a quelques heures la disparition par ses collègues Bruce et Rouse, à l’âge de 93 ans. La scène de la musique expérimentale, dont il était l’un des représentants les plus influents, est en deuil. Né de parents géorgiens Johnston a été élève de John Cage. Il a écrit notamment un cycle de 10 quatuors à cordes, quelques œuvres orchestrales, et même une série de chants liturgiques à l’intention du groupe de scat les “Swingle Singers”. 

L'équipe de l'émission :