Classique info
Magazine
Mardi 23 avril 2019
5 min

Classique info du mardi 23 avril 2019

Rone enregistre avec l’orchestre Les Siècles, Heather Harper est décédée, la Salle de Billard de l'Olympia rouvre ses portes, les mouvements sociaux inquiètent les cabarets et Radio France bénéficiaire.

Classique info du mardi 23 avril 2019
La Salle de Billard de l'Olympia rouvre ses portes, © www.olympiahall.com/ Panotour pro

Vendredi dernier, l’artiste de musique électronique Rone sortait un morceau inédit enregistré avec l’orchestre Les Siècles. Une première collaboration qui n’aurait jamais vu le jour sans le succès d’une publicité

Le 11 novembre 2018, un spot publicitaire créé la surprise grâce à sa musique : une bande son d’une minute composée par Rone. L’engouement est tel que le musicien va se lancer dans un projet d’enregistrement, mais cette fois-ci avec un vrai orchestre.

On s’est dit que ce serait intéressant de pousser à fond la partie orchestrale, déjà sur la version électronique il y avait des arrangements de cordes, on s’est dit qu’on pouvait pousser ça à fond. Là aujourd’hui je me retrouve à enregistrer avec un orchestre, sachant que c’est juste une étape du processus, je vais récupérer les enregistrements [...] C’est un ping pong entre l’électronique et l’acoustique. Rone

Et de l’autre côté de la table, c’est l’orchestre français Les Siècles qui s’est prêté au jeu pour interpréter la musique de Rone sous la baguette de François-Xavier Roth. Pour le chef d’orchestre, c’est une belle occasion de mêler des univers musicaux différents : 

Cela fait plusieurs années déjà que l’orchestre symphonique aime rencontrer d’autres univers comme la musique électronique et c’est le cas aujourd’hui, un artiste qui puisse avoir envie de travailler avec nous [...] Moi ce que je trouve beau c’est que ces univers se rencontrent à l’occasion de projet comme celui-là. François-Xavier Roth

C’est la première fois que Rone, de son vrai nom Erwan Castex, compose pour un orchestre. Un exercice assez loin de son univers rempli de sons électroniques.
Le résultat, “Motion”, est une pièce de 12 minutes mise en ligne vendredi dernier :

Heather Harper est décédée

Le monde de l’opéra perd une interprète majeure mais aussi un témoin important de la vie lyrique du XXe siècle. Elle avait chanté avec les plus grands, elle avait participé à la création de nombreuses œuvres de Benjamin Britten, Heather Harper est décédée hier à l’âge de 88 ans. Elle était une habituée des festivals de Glyndebourne et d’Aldeburgh, où elle y chantait aussi bien du baroque, du postromantique que du contemporain. Otto Klemperer lui avait même dédié un cycle de lieder de sa propre composition.

La Salle de Billard de l'Olympia rouvre ses portes

L’Olympia rouvre une de ses salles au public : la Salle de Billard, construite en 1893 en hommage au roi d’Angleterre Edouard VII. Redécouverte en 1956, elle fait 130 mètres carrés, elle est décorée par des boiseries d’un vert très chic et des céramiques de Sarreguemines évoquant des scènes de la vie quotidienne au Royaume-Uni dans les années 1900. Elle avait été pendant longtemps abandonnée, depuis la WWI. Elle a servi de dépôt de matériel avant d’être complètement oubliée. Aujourd’hui, elle peut y asseoir 80 personnes pour des spectacles humoristiques, mais la direction de l’Olympia ne semble pas exclure la possibilité d’y donner des concerts intimistes, notamment des concerts de jazz.  

La Salle de Billard de l'Olympia rouvre ses portes
La Salle de Billard de l'Olympia rouvre ses portes, © www.olympiahall.com

Les mouvements sociaux inquiètent les cabarets

Le quotidien Les Echos de ce mardi 23 avril revient sur la baisse d’activité constatée dès le mois de décembre sous l’effet des gilets jaunes, « et une diminution plus importante encore des réservations est enregistrée sur le premier trimestre de 2019, principalement à Paris avec l’impact des mouvements sociaux », déplore Daniel Stevens, délégué général de CAMULC, qui regroupe cabarets, music-halls et lieux de création. Selon les chiffres fournis par 24 cabarets, une chute de 5% au premier trimestre est observée, après une hausse de 10% l’année dernière.

Radio France bénéficiaire

Radio France renoue avec les bénéfices pour la première fois depuis 2014 : les comptes 2018 montrent un bénéfice net de 7,3 millions d’euro contre la perte nette de 4,8 millions d’euro en 2017. Tout cela grâce, notamment, aux ressources propres (la vente de billets de concerts, l’édition, etc.) qui ont progressé de 8,6%, soit 58 millions d’euros.

L'équipe de l'émission :