Mardi 21 juillet 2020
3 min

Classique info du mardi 21 juillet 2020

Le monde musical français rend hommage à David Jisse. En Grande Bretagne, le jury d’examen des écoles royales de musique est invité à revenir sur les privilèges blancs en musique classique. Le philharmonique de New-York célèbre l’égalité des droits dans une reprise de « We shall overcome ».

Classique info du mardi 21 juillet 2020
Mort de David Jisse, compositeur et homme de radio, © Radio France / Christophe Abramovitz

Le monde musical français rend hommage à David Jisse

Auteur, compositeur, interprète, producteur, fondateur de labels et de festivals, pédagogues… la liste est longue et représentative des multiples casquettes que pouvait porter cet “hyperactif”, selon Anne Montaron. Depuis ce dimanche, le monde de la musique lui rend hommage : le compositeur Bernard Cavanna salue « une voix essentielle comme une personne attachante, proche de nous et toujours curieuse des musiques en devenir ». Le journaliste et critique musical Vincent Agrech parle d’un « musicien aventureux et versatile qui franchissait les frontières entre musiques savante et populaire sans faire semblant de les ignorer » tandis qu’Arnaud Merlin rend hommage au « musicien multicarte, militant des causes justes ». Enfin, conclut Jean Philippe Thiellay, président du Centre national de Musique « de radio France en Futurs composés, David Jisse aura toujours œuvré pour l’ouverture, la transmission, la musique en partage, le centre national de musique fera vivre ses valeurs en se souvenant de lui ». 

Le compositeur Benoît Menut, profite du confinement pour aborder un autre type d’écriture que la composition musicale

En témoigne le recueil « Lettres de musiciens confinés », coédité par la Fondation Banque Populaire et la Lettre du Musicien. Si pour Benoît Menut, compositeur est déjà un métier de confinement, il confesse n’avoir pas composé durant cette période. Pas de musique donc, mais des mots pour inviter chacun à réévaluer ses actions, une manière de conjurer la déception d’un « monde d’après » beaucoup trop semblable au « monde d’avant ». Treize compositeurs et interprètes confinés en tout parmi lesquels : Tomás Bordalejo, Alex Nante, Camille Pépin, Astrig Siranossian ou encore le trio Karénine ont participé à l’initiative.

En Grande Bretagne, le jury d’examen des écoles royales de musique est invité à revenir sur les privilèges blancs en musique classique 

Une pétition signée par 4000 personnes demande au très influent Associated Board of the Royal Schools of Music, l’organisme chargé de fournir des examens de musique dans le monde entier, d’accorder aux compositeurs noirs la place qu’ils méritent. Une décision née d’un constat sans appel : l’année précédente, sur les 3100 pièces que contenait les 650 000 livrets d’examen, seul 1,2% des œuvres étaient le fruit de compositeurs noirs. 

Le philharmonique de New-York célèbre l’égalité des droits dans une reprise grandiose de « We shall overcome » (Nous triompherons)

La vidéo des chanteurs fait sensation sur internet depuis quelques semaines. Plusieurs chœurs new-yorkais rejoignent les musiciens du New York Phil dans cet air de gospel, hymne du Mouvement des droits civiques aux Etats-Unis dans les années 1950, aujourd’hui repris par les manifestants de Black Lives Matter. Détail remarquable, l’arrangement en a été réalisé par une jeune compositrice de 13 ans, Jordan Millar.

En Italie, un auditorium est rebaptisé en l’hommage d’Ennio Morricone

À la suite de la disparition un peu plus tôt en juillet d’Ennio Morricone, la ville de Rome a décidé de renommer son Auditorium Parco della Musica. Né et décédé à Rome, le plus célèbre compositeur italien de musique de film verra désormais son nom trôner sur cette salle de concert de l’architecte Renzo Piano, l’un des camps de base de l’Orchestre du Conservatoire Santa Cecilia depuis 2002. 

L'équipe de l'émission :